L'étrange mercato hivernal du Standard!
Olivier Baute
| 0 réaction
L'étrange mercato hivernal du Standard!
Photo: © SC

Dix joueurs ont été intégrés au noyau A, neuf ont quitté Sclessin. Avec des bonheurs contrastés.

Le mercato hivernal du Standard de Liège a été très chahuté. Neuf joueurs et non des moindres ont quitté les bords de Meuse et d'autres, tels que Kanu, Van Damme ou Vainqueur ont également été cités en tant que partants potentiels. Dans l'autre sens, dix joueurs dont trois espoirs ont été intégrés au noyau mis à la disposition de Mircea Rednic. Découvrez un tour du propriétaire des mouvements enregistrés tout au long du mercato hivernal.

Les départs

Le Standard a placé des joueurs dans toute l'Europe, au Portugal, en Espagne, en Angleterre, en Ecosse, en Allemagne, à Chypre, en Russie et ... en D2 belge. Tous les secteurs sont concernés, on remarquera les départs simultanés des trois arrières gauches potentiels. 

Sébastien Pocognoli: Le départ le plus marquant. Le Liégeois a rejoint la Bundesliga et Hanovre pour un montant annoncé à deux millions d'euros. Après une entrée en matière désastreuse avec une carte rouge au menu, Poco s'est imposé en tant que titulaire chez l'actuel numéro 10 du championnat allemand et a même gouté à l'Europa League face aux Russes Anzhi. Une réussite sportive et financière.

Ezekiel Fryers: Le joueur anglais, âgé de 19 ans, est arrivé gratuitement en fin de mercato estival au Standard de Liège en provenance de Manchester United. Après sept rencontres dont six en tant que titulaire, il a été cédé au mois de janvier pour quelques millions d'euros à Tottenham, rival de Man U, ceci au grand dam de Sir Alex Ferguson qui a crié au complot quant à ce transfert. Depuis, Fryers fait ses gammes avec les espoirs des Spurs, étant encore trop léger pour la Premier League. Une réussite financière.

Rami Gershon: L'Israélien a joué de malchance lors de son passage au Standard. Souvent blessé, il n'a pu s'imposer comme un réel titulaire. Arrière gauche pouvant rendre des services dans l'axe, Gershon a été prêté jusqu'en fin de saison au Celtic Glasgow. Il a disputé deux rencontres en tant que titulaire et a même inscrit un but en faveur de ce club. Toutefois, il ne peut pas encore être considéré comme un titulaire chez les Hoops.

Yohan Tavares: On passe dans l'axe de la défense avec le Franco-Portugais, prêté à Estoril où il s'est imposé et vient de disputer quatre rencontres en tant que titulaire. Tavares était aussi un transfert estival et était arrivé blessé au Standard en provenance de Beira Mar. Il n'a pas véritablement convaincu lors du premier tour et se refait donc une santé au Portugal, une réussite pour lui.

Réginal Goreux: Le départ-surprise. Le Belgo-Haitien a rejoint le Krylya Sovetov Samara, club de fin de classement de la Premier Liga russe, un des plus grands championnats du continent. Regi y est titulaire et a même délivré l'assist sur le but d'ouverture de Kornilenko lors du match à Anzhi qui s'est soldé sur un partage. Goreux a été cédé pour un montant de 500.000 euros et peut être considéré ce transfert comme une réussite sportive. 

Ignacio Gonzalez: Le médian offensif uruguayen, auteur d'un très bon début de saison, notamment au niveau de la finition, n'entrait pas dans les plans de Mircea Rednic. Il a donc été prêté au Hercules Alicante, club de D2 espagnole. Gonzalez s'impose peu à peu comme titulaire et a fêté son premier but lors d'un match disputé au Real Madrid B il y a neuf jours. Hercules compte sur son apport pour sortir de la zone rouge.

Guillermo Mendez: Un deuxième médian offensif uruguayen qui a quitté le Standard cet hiver. Pas le même profil puisque âgé seulement de 18 ans et encore trop tendre pour la Jupiler Pro League. Mendez a pris le chemin de Saint-Trond, club ami du Standard. Il s'y contente actuellement d'un statut de réserviste.

Dudu Biton: La ligne offensive a également connu des mouvements. Suite aux nombreuses arrivées et son faible rendement au premier tour, l'international israélien a été prêté à APOEL Nicosie, leader du championnat chypriote. Sans être titulaire, Biton a inscrit trois buts en autant de rencontre, retrouvant ainsi le sens du but qui avait convaincu les dirigeants liégeois. Un prêt réussi.

Marvin Ogunjimi: Encore un joueur arrivé cet été (le cinquième de cette liste), mais qui n'est pas parvenu à s'imposer pour des raisons sportives (concurrence) et extra-sportives (maladie). Prêté par Mallorca lors de la première partie de la saison, l'international belge termine la saison au Beerschot. Ogunjimi a plus joué dans le club anversois, mais n'a pas véritablement retrouvé le chemin des filets. 

Les arrivées

Deux filières ont été exploitées par les dirigeants liégeois. Une vers la Roumanie du nouvel entraineur Mircea Rednic et une autre plus surprenante vers le Japon. Trois espoirs ont été intégrés au noyau et les Liégeois ont rappelé Reza qui était prêté à Saint-Trond.

Merveille Goblet: Un jeune gardien de 17 ans, formé au club et international belge dans les classes d'âge. Il fait ses gammes derrière Kawashima et Morris. Goblet a profité de la mise à l'écart définitive de Sinan Bolat.

Stéfano Delogu: Un autre espoir qui profite des soldes effectués sur le flanc gauche défensif. Agé de 19 ans et international U19, Délogu attend son heure. Il a fait partie du groupe lors du match disputé et remporté à Waasland.

Zie Diabaté: Il faisait partie du carnet d'adresses de Rednic qui l'a cotoyé au Rapid Bucarest en Roumanie. L'arrière gauche ivoirien était sur une voie de garage en D2 française à Dijon. Il a quelques mois pour faire ses preuves, mais n'a fait ses premiers pas sur les pelouses belges que lors du dernier match de la phase régulière face à Lokeren. Pas une réussite jusqu'à présent.

Loïc Nego: Arrivée de dernière minute du mercato hivernal, prêté par l'AS Roma! Solide pedigree avec les sélections nationales françaises jusqu'en U20, ce défenseur tarde à passer à l'étape supérieure alors qu'il a déjà 22 ans. Nego n'a pas encore la confiance de Rednic. Une déception jusqu'à présent.

Anil Koc: Le troisième espoir, qui vient d'opter pour la sélection turque  au détriment des sélections belges. Koc a 18 ans et évolue en tant que joueur offensif sur le flanc gauche. Formé en partie à Anderlecht, il a eu droit cette saison à quelques minutes de jeu lors du match remporté face à Courtrai.

Adrian Cristea: International roumain souhaité par Rednic. Agé de 28 ans, il devait apporter son expérience, mais doit se contenter d'un statut de réserviste. Deux fois titularisé lors de la phase classique, Cristea se voit reproché de ralentir le jeu. Il est prêté par le Petrolul Ploiesti. Pas une réussite jusqu'à présent.

Yuji Ono: Attaquant espoir japonais, il est une des arrivées surprises. Ono aurait coûté 1.500.000 euros et doit faire face, tout comme les autres recrues hivernales offensives, à une forte concurrence avec les Ezekiel, Batshy et Mpoku. Deux montées au jeu et une titularisation, c'est peu pour un joueur qui compte tout de même une centaine de rencontre au plus haut niveau au Japon alors qu'il vient à peine d'avoir vingt ans. Pas encore une grande réussite, mais un fort potentiel.

Kensuke Nagai: L'autre arrivée du pays du Soleil Levant. Nagai a même été le premier à rejoindre son compatriote Kawashima à Sclessin. A montré de belles choses avec les espoirs, mais a dû se contenter de trois apparitions en équipe fanion avec à la clé un assist lors du match à Louvain. Ex-international espoir japonais, Nagai doit être considéré comme un autre pari sur l'avenir. Pas une réussite, mais à voir!

George Tucudean: L'attaquant de pointe que Mircea Rednic voulait. Il est arrivé en fin de mercato après quelques péripéties car le Dinamo Bucarest jouait la montre pour en obtenir le plus d'argent possible. Tucudean était cité avec une stat de huit buts depuis le début de la saison. Il faut savoir que six de ces huit buts avaient été inscrits au mois de juillet. Agé de 21 ans et annoncé très physique, Tucudean a dû se contenter de trois montées au jeu en fin de rencontre, se signalant d'une mauvaise façon avec une carte rouge directe lors du match disputé à Genk. Une déception.

Reza Ghoochannejhad: Transféré de Saint-Trond fin août, prêté à Saint-Trond dans la minute suivante et puis intégré au noyau du Standard début janvier, Reza a dû la trouver mauvaise. Il faut dire qu'il avait inscrit onze buts et délivré cinq assists la saison dernière malgré une blessure qui l'avait écarté longuement des pelouses. Depuis son retour au mois de janvier, l'attaquant iranien a été le renfort qui a obtenu le plus de temps de jeu avec 299 minutes réparties en quatre titularisations et trois montées au jeu. Un assist et quelques belles occasions au menu, mais pas grand chose à se mettre sous la dent. Il faut dire que la concurrence est forte dans son secteur avec six joueurs pour deux places.

Conclusions

Plusieurs joueurs qui sont partis cet hiver ont repris des couleurs dans leurs clubs respectifs. Le Standard a vu son compte en banque se garnir de quelques millions d'euros, mais a quand même beaucoup perdu au niveau sportif. Au niveau des arrivées, on a véritablement ressenti deux courants, les envies de la direction et celles de l'entraineur. Au final, chacun a obtenu gain de cause, mais le résultat n'est pas à la hauteur puisqu'aucun renfort ne s'est véritablement encore imposé. On remarque également un déséquilibre au niveau du recrutement avec plusieurs joueurs offensifs recrutés et plusieurs éléments défensifs cédés. Le Standard a toutefois obtenu ce qu'il souhaitait, à savoir se qualifier pour les Play-offs 1. Le club liégeois a également misé sur l'avenir, une constante ces dernières saisons.

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos