Le Brésil s'éloigne pour la France
Olivier Vanraes
| 0 réaction
Le Brésil s'éloigne pour la France
Photo: © SC

Les « Bleus », surpris par des Ukrainiens qui n'ont rien lâché, ont un retard de deux buts à remonter

On peut dire que la France a complètement raté son premier match le plus important de l’année à Kiev même si au niveau du jeu, ils n’étaient pas inférieurs à leurs adversaires.

Pas vraiment de surprise dans l’équipe de Didier Deschamps au coup d’envoi, si ce n’est la présence de Samir Nasri en numéro dix en lieu et place de Mathieu Valbuena qui prenait place sur le banc.  On peut dire que ce changement n’eut pas l’effet escompté tant le jeu fut pauvre.

A part un beau débordement de Ribéry à la 16e minute et une action cinq étoiles de Nasri seul devant le but mais bien repoussé par le gardien à la 63e, c’est tout ce que les Bleus ont proposé offensivement hier soir.

Les Ukrainiens, eux, n’étaient pas plus dangereux que les Français mais ils ouvrirent le score à la 61e par Zozulya dont le tir fut bien touché par Lloris mais le ballon entra tout de même dans le but (1-0), avant que Iarmolenko ne double l’avance des siens sur penalty à la 82e suite à une faute de Koscielny dans le rectangle (2-0).

Le même Koscielny, quelque peu frustré de la tournure du match, frappa volontairement Kucher qui gagnait du temps avec le ballon et se fit exclure par l’arbitre du match à la 91e.  Kucher, lui, recevait son deuxième carton jaune trois minutes plus tard et entra lui aussi aux vestiaires avant ses co-équipiers.

Deschamps aura à présent un immense travail à effectuer auprès de ses joueurs, plus mental que physique, afin de les remotiver pour le match retour mardi à Paris et les persuader qu’un exploit est toujours possible même si, statistiquement, une équipe vaincue 2-0 dans un match aller des barrages, n’est jamais parvenu, jusqu’ici, à se qualifier au retour.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos