Legear: "Même si mon cœur est rouche, je ne cracherai jamais sur Anderlecht"
Hermès Van Damme
| 0 réaction

Jonathan Legear se confie avant de recevoir Anderlecht avec Saint-Trond

Legear: "Même si mon cœur est rouche, je ne cracherai jamais sur Anderlecht"
Photo: © photonews

Vendredi, Jonathan Legear retrouve Anderlecht avec Saint-Trond. Au match aller, le joueur passé par le Parc Astrid et par Sclessin avait joué un sale tour aux Mauves avec un but et un assist. Il aurait espéré un meilleur accueil des supporters du Sporting.

Jonathan Legear a rendu de fiers services à Anderlecht pendant plusieurs années. Mais son passage au Standard est resté en travers de la gorge des supporters mauves. Lors de son entrée au match aller, il avait directement été sifflé.

"J’espérais un meilleur accueil des supporters d’Anderlecht ce jour-là" admet-il lors d'un entretien à la Dernière Heure. "ls m’ont sifflé directement. Je ne m’attendais pas à des applaudissements vu mon passé au Standard mais quand même pas à des sifflets. J’ai passé sept ans là-bas et je pensais que ma période avait plus compté que ça. S’ils ne m’avaient pas sifflé, je n’aurais pas fêté mon but. (...) Le public m’a sifflé puis j’ai marqué en leur disant : ‘Taisez-vous’.

Mais malgré cet incident, Legear ne pourra jamais dire du mal du club bruxellois. "Même si mon cœur est rouche , je ne cracherai jamais sur Anderlecht. J’ai vécu de très belles choses là-bas. Je suis par exemple toujours reconnaissant envers Herman Van Holsbeeck. Ses conseils m’ont beaucoup aidé dans ma carrière."

En ayant joué sept saisons, Legear connait bien la maison mauve. Et il ne la reconnait plus. "Il manque des qualités dans cet Anderlecht, c’est clair. Quand je vois le noyau actuel, je me dis qu’il y avait bien plus de talent à mon époque. Ça fait un peu bizarre de voir Anderlecht comme ça, mais il faut accepter une année de transition quand une page aussi importante que celle des Vanden Stock se tourne."

Cependant, il est certain qu'Anderlecht va se relever dans les années à venir, notamment grâce à Marc Coucke. "Coucke, c’est un super choix. Il va beaucoup investir à Anderlecht. L’année prochaine, ça va changer (...) Je ne pense pas qu’Anderlecht gagnera le titre cette saison, mais je suis certain qu’Anderlecht sera champion à nouveau dans les deux ans" a-t-il conclu.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos