L'arbitrage, l'autre point noir de la soirée mouscronnoise?
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain depuis Saint-Trond
| 0 réaction

Noë Dussenne et Bruno Godeau évoquent l'arbitrage après Saint-Trond-Mouscron

L'arbitrage, l'autre point noir de la soirée mouscronnoise?
Photo: © photonews

Deux penaltys, deux exclusions : les Hurlus se sont tiré une balle dans le pied, samedi soir, à Saint-Trond, mais ils estiment aussi ne pas avoir été franchement aidés par l'arbitrage de Kevin Van Damme.

Il n’y a pourtant rien à dire sur les phases qui amènent les deux penaltys et le VAR a confirmé les décisions. de Monsieur Van Damme. "Là, je pense que c’est à nous d’éviter ce genre de fautes, parce que ça nous coûte cher", confirme Bruno Godeau.

Rien à dire sur les penaltys, donc, mais peut-être sur les cartes distribuées par l’arbitre? Six cartons jaunes pour l’Excel, aucun pour le STVV, pour un nombre de fautes relativement similaire (9-12). "La deuxième jaune de Noë? je ne pense pas qu’elle était nécessaire." 

Deux suspendus contre le Standard

"Il faut aussi sentir le match. On joue les arrêts de jeu, il donne le penalty, je pense qu’il pouvait s’abstenir, mais bon, c’est comme ça." Dimitri Mohamed n'avait d'ailleurs pas été averti sur la phase qui amène le premier coup de réparation. 

Sentiment que partage également le principal intéressé, même s'il ne conteste pas la faute. "Oui, je commets une erreur en mettant mon bras devant lui", reconnaît Noë Dussenne. "Mais des fautes comme celles-là, Frantzdy en a subies quelques-unes à proximité du rectangle adverse…"

Les conséquences sont, en tout cas, presque dramatiques pour Mouscron, qui sera privé de sa défense centrale (Dussenne-Boya)… pour recevoir le Standard.

Plus d'infos

Plus d'infos