Avec un nouveau système, Anderlecht s'impose dans la douleur à Waasland-Beveren
Hermès Van Damme
| 0 réaction

Anderlecht s'impose dans la douleur à Waasland-Beveren (0-2)

Avec un nouveau système, Anderlecht s'impose dans la douleur à Waasland-Beveren

Les Mauves, alignés en 4-3-3, ont réalisé une bonne première période au Freethiel. Puis, comme souvent cette saison, les Mauves se sont écroulés en deuxième période, mais les Waslandiens n'en ont pas profité. Une victoire qui va faire du bien mais qui ne rassure pas vraiment.

Après la désillusion à Eupen et la déception contre Lokeren, Anderlecht devait se relancer à Waasland-Beveren. Pour ce faire, Hein Vanhaezebrouck décide de disposer son équipe, pour la première fois depuis longtemps, en 4-3-3. Milic est arrière gauche, Bornauw et Vranjes dans l’axe. Trebel, qui doit se faire opérer, est dans un bon jour et est aligné dans l'entrejeu aux côtés de Kums et Makarenko. 

Les Mauves commencent bien la rencontre et semblent avoir compris la consigne de leur entraîneur : oser la passe compliquée dans l’espace. Ça ne marche pas toujours, mais les joueurs ont le mérite d’essayer. Et ça paye : Dimata dribble sur le côté droit et obtient un penalty. Il transforme et marque son 10e but de la saison (0-1, 12e).

Les Mauves vont ensuite gérer leur avance face à une équipe impuissante de Waasland-Beveren. A la 34e minute, Sven Kums, apparemment blessé, doit céder sa place à Sambi Lokonga qui reçoit ses premières minutes de la saison. Bakkali met Debaty à contribution sur une frappe, mais c’est repoussé. Gerkens sera proche de doubler la mise sur une belle passe de Dimata, mais il lui manque une pointure pour la mettre au fond. 0-1 à la pause.

Les Waslandiens reviennent avec de meilleures intentions en deuxième période. Les Mauves sont souvent pris à défaut et sont coupables de bêtes fautes. Les coups francs se succèdent dans le surface, mais Didillon n'est pas trop inquiété. Dans l'autre but, Debaty doit sortir le grand jeu d'abord sur une tête de Bornauw suite à un coup franc de Trebel puis sur une frappe de Gerkens. 

Milic laisse son équipe finir à 10

Alors que la pression se fait de plus en plus intense sur le rectangle anderlechtois, Antonio Milic va être expulsé sur une phase assez mystérieuse. Après un petit contact sur le côté gauche, Laforge donne un deuxième carton jaune au Serbe qui doit laisser son équipe à 10 pour le dernier quart d'heure. 

Le public croit à l'égalisation sur une frappe surpuissante de Vanzo, mais ça passe de peu à côté. Comme face au Cercle ou contre le Fener, Anderlecht est méconnaissable dans cette deuxième période. Mais sur un contre, Dimata va servir Trebel seul au point de penalty, le Français ne se fait pas prier pour fusiller Debaty (0-2, 83e).

Caufriez est à son tour exclu pour une deuxième jaune. En fin de rencontre, Waasland-Beveren va inscrire un but par l'intermédiaire de Sanneh qui envoie malencontreusement le ballon dans ses propres filets. 1-2 score final. Une victoire dans la douleur qui va faire du bien au RSCA. Le Sporting (27 points) revient à une unité de l'Antwerp (28 pts), quatre de Bruges (31) et sept de Genk (34). 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos