Les Francs-Borains répondent aux Ultras de la RAAL

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Les Francs-Borains répondent aux Ultras de la RAAL
Photo: © photonews

Les incidents de samedi dernier entre les Francs-Borains et la RAAL continuent, communiqué après communiqué, à faire parler d'eux. Le comité du club borain a répondu aux supporters louviérois via un communiqué.

Nous avons, par souci de complétude, reproduit le communiqué dans son intégralité ci-dessous. 

Ainsi donc les supporters de la RAAL seraient une nouvelle fois « victimes » des incidents qu’ils ont eux-mêmes orchestrés. Surréaliste ! Technique classique et habituelle dans leur chef pour chercher à se dédouaner.

N’était-ce pas non plus le « coup de pied de Ficarra » qui était à la base des envahissements de terrain par les supporters de la RAAL lors du mémorable affrontement en date du 13 Janvier 2018 au RFB ? Cette fois-ci, ce seraient les provocations de certains joueurs et membres du staff du RFB qui seraient la cause des débordements ! Que l’on soit clair : s’il devait s’avérer que certains des nôtres ont commis des actes répréhensibles vis-à-vis des supporters de la RAAL, ils seront sanctionnés !

Mais accepter que ces éventuels agissements justifient une réaction aussi disproportionnée que celle dont les supporters de la RAAL ont fait preuve, relèverait tout simplement de la bêtise humaine. Mais n’est-ce pas de la bêtise humaine que d’entendre tout un stade siffler un joueur (Melvin Renquin) qui doit quitter la pelouse en état d’inconscience après une faute d’exclusion d’un joueur de la RAAL ? Poser la question c’est y répondre !

La seule explication crédible qui peut être avancée pour justifier ces actes de violence est celle de la frustration et la loi du terrain : 3 défaites et un nul en 4 affrontements contre le RFB ! Et encore, quand l’on observe la tenue vestimentaire et l’équipement des fauteurs de troubles, on ne peut que se convaincre du fait que ces actions de violences d’après match étaient bel et bien préméditées ! Stop à la communication ! Place aux faits, car c’est bien en fonction de ceux-ci que des sanctions devront être prises.

Laissons dès lors la parole :   

au rapport de l’arbitre qui n’aura pas manqué de constater le craquement des trop nombreux fumigènes en avant match, créateurs « d’ambiance » interdits par la Loi Football 

au rapport des responsables de sécurité qui n’auront pas manqué de faire un compte-rendu auprès de leur direction respective 

au rapport des forces de l’ordre, pièce maîtresse en matière d’analyse objective de scènes de violence

Ce sont eux les vrais détenteurs de la vérité, et non pas ceux qui essayent d’en inventer une pour cautionner la violence !

Pour terminer, les dirigeants du RFB souhaitent rendre hommage à leurs propres supporters pour la dignité de leur comportement, car eux aussi ont gagné leur match en tribune de par leur attitude, avant, pendant et après le match.

Merci à eux.

Le Conseil d’Administration du RFB

Plus d'infos

Plus d'infos