La Commission des Litiges a tranché : Genk s'en sort très bien, Anderlecht et Lokeren mis à l'amende
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

La Commission des Litiges a tranché : Genk échappe au match à un match à huis clos malgré l'usage de matériel pyrotechnique

La Commission des Litiges a tranché : Genk s'en sort très bien, Anderlecht et Lokeren mis à l'amende
Photo: © photonews

Quatre personnes ont été blessées par l'utilisation de matériel pyrotechnique lors du match entre Zulte Waregem et Genk le 17 mars dernier.

Le 17 mars dernier lors de la rencontre opposant Zulte Waregem à Genk, des supporters limbourgeois avaient utilisé du matériel pyrotechnique et quatre personnes avaient été blessées. La Commission des Litiges de l’Union belge de football (URBSFA) a rendu son verdict. Le KRC Genk s'en sort bien et échappe à un match à huis clos. Mais le leader actuel devra acquitter d'une amende de 5.000 euros.

Genk, représenté par le directeur du stade Kobe Schepers, le CEO Erik Gerits et l’avocat Jochem Janssens, a mis en exergue les mesures préventives et répressives que le club prenait déjà pour éviter les incidents avec les supporters. Les Limbourgeois interdiront les émeutiers des stades encore plus longtemps qu’avant et travaillent déjà avec la Pro League à ce sujet.La commission des Litiges a été convaincue par l'argument genkois et n'a donc pas imposé un match à huis clos. L’amende maximale de 5.000 euros a, elle, été retenue.

2.500 euros d'amende pour Anderlecht et Lokeren

Anderlecht et Lokeren ont chacun reçu une amende de 2.500 euros pour l'utilisation de matériel pyrotechnique par leurs supporters la 17 mars dernier. Les fans mauves  avaient allumé des bombes fumigènes lors du déplacement d'Anderlecht à Ostende (0-2).

Le même jour juste avant le coup d'envoi de la rencontre à domicile contre le Cercle Bruges (3-1), les supporters de Lokeren avaient lancé des fusées éclairantes sur le terrain. 

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos