Les avocats de Tubize, Lokeren et du Beerschot ont plaidé contre le KV Malines
Manuel Gonzalez
Manuel Gonzalez
| 0 réaction
Les avocats de Tubize, Lokeren et du Beerschot ont plaidé contre le KV Malines
Photo: © photonews

La procédure disciplinaire devant le Comité supérieur de règlement des litiges de l'URBSFA a débuté samedi matin avec les interventions volontaires des parties intéressées. Pour les avocats du Beerschot Wilrijk, de Lokeren et de Tubize, les faits sont prouvés.

"Les écoutes téléphoniques sont très claires", a déclaré l’avocat de Lokeren, Walter Van Steenbrugge. Thomas Gillis, l'avocat de Beerschot Wilrijk, a lui rappelé la grande importance de cette affaire. "Le trucage de matchs est une maladie qui affecte le football,  avait déclaré le président de l’UEFA. C’est donc l’une des missions les plus importantes de l’UEFA de s’attaquer à ces problèmes", a déclaré Gillis.

L’avocat a encouragé les trois membres du comité supérieur de règlement des litiges en appel à prendre en compte les conséquences directes et indirectes du trucage de match avant de rendre compte des faits. « Tous ceux qui ont lu le dossier savent que le 11 mars, des actes de fraude ont eu lieu. Nous avons de nombreuses écoutes téléphoniques », a conclu Gillis.

Tubize est également intervenu et pense que Malines devrait être relégué en division amateur. Les Brabançons se maintiendraient alors une seconde fois en D1B grâce à la rétrogradation d'un club.  "L’avocat fédéral a déposé sa plainte pour une lecture erronée de l’article B2008 des règles fédérales", a déclaré l’avocat de Tubize, qui a ajoué que "ça ne fait aucun doute que des actes de comportement anticoncurrentiel avaient eu lieu."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos