Interview: 🎥 Le conte de fées de Marco Ilaimaharitra et des Barea: "La fierté et un exemple pour tout un pays"
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Le conte de fées de Marco Ilaimaharitra et des Barea: "La fierté et un exemple pour tout un pays"

🎥 Le conte de fées de Marco Ilaimaharitra et des Barea: "La fierté et un exemple pour tout un pays"
Photo: © photonews

Quart de finaliste de la CAN 2019, sans avoir jamais participé à une seule Coupe d'Afrique des Nations auparavant: Madagascar, c'est la belle histoire et la grosse surprise du tournoi égyptien. Un conte de fées qui fait rêver tout un peuple...

Incroyable que cette épopée de la formation malgache en Egypte! Madagascar s'était qualifié, avec la manière, pour sa toute première Coupe d'Afrique des Nations et Marco Ilaimaharitra et les Barea  en profitent à fond: ils écrivent, au pays des Pharaons, la plus belle page de l'histoire de leur sélection nationale. 

Ça avait pourtant commencé par un match nul contre la Guinée, mais les Barea se sont ensuite rebellés, en s'offrant une première victoire historique, grâce à leur médian carolo, contre le Burundi, mais c'est le troisième match de poules, contre le Nigéria, l'un des favoris de la compétition, qui a fait office de déclic définitif pour la sélection du Français Nicolas Dupuis. 

Double-déclic

Comme nous le confie Haja Lucas Rakotondrazaka, qui suit les performances des Barea pour l'Express de Madagascar. "Avant ça, il y a eu une réunion entre la présidente du comité de normalisation et les joueurs pour mettre les choses au point par rapport aux primes, un sujet de discorde jusque-là, juste après le premier match, et le visage de l'équipe a changé après ça, mais cette victoire contre le Nigéria a clairement été la performance la plus aboutie de cette équipe depuis le début du tournoi."

Forts d'un sept sur neuf, les Malgaches sont sortis en tête de leur groupe et ils ne se sont ensuite pas arrêtés en si bon chemin. "Petit poucet" du tournoi, Madagascar a tracé sa route jusqu'en quart de finale. Un succès avant tout collectif. "La solidarité, c'est la force principale de cette équipe. 'Tous ensemble', c'est le slogan de notre équipe nationale et ça se voit sur le terrain; chacun se met à plat ventre pour le groupe et le danger peut venir de partout."

"La preuve? Les trois attaquants et les trois médians ont tous marqué au moins une fois depuis le début du tournoi", souligne notre interlocuteur. Autre preuve de cette force collective des Barea? Même privés d'un élément clé dans le milieu de terrain (Marco Ilaimaharitra était suspendu),  Madagascar s'en est sorti contre la République Démocratique du Congo en huitième de finale.

Liesse populaire 

Et la fête est totale au pays. À plus de 5000 kilomètres d'Alexandrie, où les Malgaches ont disputé leur huitième de finale, on savoure chaque exploit des Barea. "Il faut sortir dans les rues d'Antananarivo (la capitale) pour voir à quel point le peuple malgache est fier de cette équipe. Chaque victoire est célébrée jusqu'aux petites heures. Mais c'est aussi un bel exemple et un message d'espoir pour le peuple malgache. Si nos footballeurs peuvent faire ça, notre pays peut aussi s'en sortir." 

Une belle histoire qui n'est pas encore terminée. Ce soir (coup d'envoi à 21h), ceux qu'on appelle aussi les Zébus de Madagascar, disputeront leur quart de finale, contre la Tunisie. Et comme depuis le début de la compétition, ils ne seront pas favoris... "Il faudra jouer avec le même état d'esprit que lors des précédents matchs, mais peu importe où s'arrêtera cette aventure, l'histoire écrite par les Barea en Egypte est déjà exceptionnelle..." 

Plus d'infos

Plus d'infos

Les plus populaires

Ligue Jupiler

Dernières réactions