L'avocat du Beerschot est incrédule : "Ceci me touche en plein cœur !"
Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction

L'avocat du Beerschot est incrédule par rapport aux sanctions que la CBAS a infligées au FC Malines

L'avocat du Beerschot est incrédule : "Ceci me touche en plein cœur !"
Photo: © photonews

Le FC Malines sera privé de Coupe d'Europe et de Coupe de Belgique pour la saison à venir. Ainsi en a décidé la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport. Ce sont les seules sanctions infligées aux Malinois pour leur tentative de trucage de match. Ce qui ne sied pas du tout au Beerschot.

L'avocat du Beerschot Thomas Gillis n'en a pas cru ses yeux lorsqu'il a appris les sanctions infligées au FC Malines pour sa tentative de corruption : "Ce n'est quand même pas une peine !  Le FC Malines est peut-être le premier club condamné pour falsification de la compétition qui ne doit pas descendre.  L'impact sur l'image du football belge est énorme.  Comment l'expliquez-vous à l'étranger ?  Ceci me touche en plein coeur.  En tant que juriste et en tant que sportif.  Mais nous n'allons pas abdiquer.  Nous trouvons que le FC Malines ne peut pas s'en tirer aussi facilement."

Règlement

Interviewé par la Gazet van Antwerpen, l'homme de loi pointe également du doigt le règlement fédéral : "Le règlement fédéral est si mal rédigé qu'aucune peine adéquate ne peut être imposée en Belgique.  Car soyons clairs !  Le règlement dit implicitement que c'est autorisé (NDLA. le trucage de matchs).  Dans le fond, la CBAS dit : faites seulement !  Trichez !"

De par la décision de la CBAS, le Beerschot qui a loupé de peu la montée en D1A la saison passée est condamné à rester en D1B.  Mais il va plus que probablement tenter de faire annuler la décision définitive rendue par la CBAS.

Plus d'infos

Plus d'infos