Interview Les supporters d'Eupen son inquiets : "L'euphorie a vite disparu après ces deux claques"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Les supporters d'Eupen sont inquiets après les deux lourdes défaites essuyées en championnat

Les supporters d'Eupen son inquiets : "L'euphorie a vite disparu après ces deux claques"
Photo: © photonews

Eupen n'a pas débuté sa saison de la meilleure de la manière. Défait à domicile par l'Antwerp (1-4) lors de la 1ère journée, le club germanophone s'est fait gifler à La Gantoise (6-1) le week-end dernier.

Eupen s'est montré fort actif durant le marché des transferts. Les Pandas ont accueilli plus de dix recrues et les matchs de préparation présageaient pourtant de belles choses, mais la suite ne s'est pas déroulée comme prévue. "Nous pensions que le mercato était très bon et réussi. L'euphorie était présente. Mais, tout semble remis en question après ces deux claques", nous confie Albert Wintgens, le président du club des supporters Pandas. "Notre défense est terrifiante et nous n'avons toujours pas de meneur de jeu. Luis Garcia, même s'il est irremplaçable, devrait avoir un successeur au sein de notre équipe. Milicevic aurait pu prendre cette place, mais il semble déjà avoir ses meilleures années derrière lui et Lapena, plus défensif, n'a pas le niveau de la D1A. Et que dire de notre défense", indique le supporter.

Les Pandas viennent d'encaisser dix buts en deux matchs, soit une moyenne de cinq goals par rencontre. Pire que la saison dernière à pareil moment (huit buts après deux matchs, ndlr). "Amat vient d'arriver et devrait prendre place aux côtés de Koch au sein de la charnière centrale. Blondelle devrait être poussé sur le banc. Trop lent et trop d'erreurs. Je n'arrive toujours pas à comprendre comment le club n'a pas signé Rocky Bushiri, ce gamin représentait pourtant l'avenir", ajoute le fan des Pandas.

Samedi prochain, Eupen disputera déjà un match important face à Waasland-Beveren, un concurrent direct au maintien. "Il faudra prendre absolument les trois points. C'est déjà impératif et obligatoire. L'euphorie était présente juste avant le début de saison, mais l'inquiétude a déjà pointé le bout de son nez, et il faut désormais se rassurer. La confiance est primordiale surtout après un aussi gros raté à Gand où l'équipe n'a pas mouillé le maillot. Il faut une victoire à la maison pour lancer la saison", a conclu Albert Wintgens, le président du club des supporters Pandas.

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos