Zulte Waregem inflige sa première défaite à Karim Belhocine

Florent Malice
Florent Malice depuis Waregem
| 0 réaction
Zulte Waregem inflige sa première défaite à Karim Belhocine
Photo: © photonews

Dans un match pas forcément emballant en ce lundi soir, Charleroi n'est pas parvenu à inquiéter un Zulte Waregem auréolé de sa victoire à Genk et qui a infligé à Belhocine sa première défaite avec le Sporting.

Se déplacer au Gaverbeek un lundi soir, voilà qui n'est jamais pour plaire et le Sporting Charleroi, pas forcément épargné par ce genre de hasards du calendrier, aurait certainement espéré mieux pour enchaîner après la victoire au caractère face à l'Antwerp. Coup de chapeau cependant aux supporters des Zèbres, nombreux à Waregem, comme pour montrer leur soutien envers Karim Belhocine et son équipe, eux qui multiplient les "coups de gueule" envers la direction carolo. 

Manque de pot pour ces courageux du lundi soir : la rencontre, elle aussi, pourrait se décrire par le poncif "comme un lundi". Les deux équipes tentent de trouver la faille patiemment, les centres de Mamadou Fall sont captés par Sammy Bossut, ceux de Zarandia et Bürki par Nicolas Penneteau. Malgré les efforts de Saido Berahino, qui frappe au-dessus, Zulte ne se montre pas réellement dangereux jusqu'à un fait de jeu : Modou Diagne va au duel dans le rectangle avec Cyle Larin, qui s'effondre. De Fauw ne se fait pas prier (1-0, 31e). 

On a la sensation que c'est léger, mais Charleroi doit désormais faire avec un retard qui ne pourra être comblé que par un peu plus de percussion, que n'amènent ni Morioka ni Bruno. Pire : dès la reprise, Cyle Larin et Saido Berahino, meilleurs hommes sur le terrain, profitent d'une relance rapide de Bossut sur un corner pour combiner ; le Canadien sert l'Anglo-Burundais qui fait 2-0 (48e). 

Le Sporting semble à court d'idées, à l'image de Ryota Morioka ... auquel il vaut mieux cependant ne pas laisser d'espaces : trop libre à l'entrée du rectangle, le Japonais prend sa chance et voit Sammy Bossut laisser filer le ballon (2-1, 65e). Le rythme retombe un peu, David Henen monte mettre un peu de percussion dans tout ça mais on frissonne peu. Zulte Waregem, qui aura assuré le service minimum, gère bien sa rencontre. Avec Larin, Zarandia et Berahino, l'équipe de Dury dispose en tout cas d'un potentiel offensif et de contre assez impressionnant. 

C'est d'ailleurs en contre que l'impressionnant Cyle Larin obtient un coup-franc amenant l'une des dernières occasions flandriennes (83e), mais c'est finalement Dimitri Oberlin monté au jeu qui mettra le but du K.O (3-1, 91e), gâchant notamment le retour sur les terrains d'Ali Gholizadeh monté en fin de match.  Zulte, qui commençait sa saison par un calendrier compliqué (Malines, Standard, Genk et désormais Charleroi) enchaîne après sa belle victoire chez les champions en titre ; les Zèbres, eux, encaissent le premier revers de l'ère Belhocine. 

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos