Pour battre Genk, Charleroi a d'abord joué avec ses principes
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Karim Belhocine revient sur la belle victoire de Charleroi contre Genk

Pour battre Genk, Charleroi a d'abord joué avec ses principes
Photo: © photonews

S'adapter à l'adversaire? Très peu pour Karim Belhocine.

Après l'Antwerp, c'est donc le Racing Genk, champion en titre, qui est tombé sur la pelouse du Stade du Pays de Charleroi où les Zèbres ont pris sept points sur neuf, après avoir affronté trois équipes qui ont disputé les playoffs 1. 

Un joli bilan que les Zèbres doivent avant tout à leur mentalité, si l'on en croit Karim Belhocine. "On a joué avec le coeur, avec la détermination de ne jamais se laisser renverser pour offrir cette belle victoire au public et au groupe: de l'extérieur, c'était beau à voir", se réjouissait, admiratif de la rencontre disputée par ses hommes, Karim Belhocine à l'issue de la victoire à Genk.  

Si on fait les efforts tous ensemble, on peut faire de grandes choses. 

Pressing vers l'avant, bloc haut:  Charleroi a aussi appliqué les principes que son coach met en place depuis le début de la saison. Et ce n'était pas forcément le chemin le plus simple pour prendre la mesure des Limbourgeois. "Pour être honnête, j'avais vu que c'était en attendant bas que Malines avait posé de sérieux problèmes à Genk et j'avais dit à mon staff: 'si on veut gagner, il faudra faire la même chose'". 

"Mais ce n'est pas notre jeu, ni nos principes", reprend le Français. "Je voulais qu'on fasse notre match à nous et c'est ce qu'on a fait." Avec le résultat que l'on connaît. Mais ne comptez pas sur Karim Belhocine pour s'en attribuer les mérites. "C'est surtout valorisant pour les joueurs et ça prouve que, si on fait les efforts tous ensemble, qu'on presse ensemble vers l'avant, on peut faire de grandes choses."

Plus d'infos

Plus d'infos