Le syndicat des joueurs s'interroge : "Le chômage ? Il y a une semaine, ils voulaient toujours s'entraîner"

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Le syndicat des joueurs s'interroge : "Le chômage ? Il y a une semaine, ils voulaient toujours s'entraîner"
Photo: © photonews

Le chômage technique commence à devenir une option envisagée au sein des clubs belges. Le syndicat des joueurs espère un peu de clarté.

Stijn Boeykens, du syndicat de joueurs Sporta, trouve étonnant la vitesse à laquelle les clubs ont fait volte-face sur ce sujet. "Il y a une semaine, ils voulaient encore continuer les entraînements ; maintenant, ils cherchent à mettre les joueurs en chômage temporaire ?", s'interroge-t-il dans Het Nieuwsblad. 

Les circonstances de la crise du coronavirus, naturellement, justifient que les clubs doivent prendre des mesures. "On parle d'une crise sanitaire, bien sûr, on ne peut rien y faire, mais ça ne doit pas amener de l'opportunisme", estime Boeykens, qui trouve que les clubs de football sont au final moins impactés que d'autres secteurs. "Avec la trêve internationale, il n'y a même pas encore eu de pertes ! Les équipes n'ont perdu que les recettes à domicile de la 30e journée. Pour le reste, c'est actuellement assez limité".

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos