Le président du Cercle défend sa décision de mettre les joueurs au chômage technique : "C'est de la survie"
Redaction
| 0 réaction

Le président du Cercle défend sa décision de mettre les joueurs au chômage technique

Le président du Cercle défend sa décision de mettre les joueurs au chômage technique : "C'est de la survie"
Photo: © photonews

Une décision qui n'a pas été bien accueillie parce que les joueurs "bénéficient déjà de nombreux avantages". Le président du Cercle de Bruges, Vincent Goemaere, justifie sa décision.

Selon Goemaere, de nombreuses délibérations ont précédé cette décision. "Nous avons essayé de le résoudre différemment, mais la réalité économique nous a obligés à prendre cette mesure", a-t-il déclaré à Sporza. "C'est de la survie, pas plus que ça."

"Les joueurs n'obtiennent pas 70% de leur salaire. Ils vont être au montant minimum comme tout le monde. Pour certains jeunes joueurs c'est difficile. On se rend compte que ce n'est pas une mesure qui fait l'unanimité, mais il est raisonnable de garantir l'avenir de notre club de football."

Après tout, la crise n'est pas encore terminée et pourrait persister longtemps. "C'est aussi notre travail de regarder au-delà de l'économique. Le Cercle de Bruges a aussi un aspect social, une action jeunesse, une communauté ... Le Cercle c'est bien plus que le football. Nous utilisons maintenant cette mesure, mais si nous sommes de nouveau sur les rails, nous allons redonner quelque chose à la société, par exemple, soutenir une bonne cause."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos