Interview Bertrand Crasson évoque sa première expérience de T1 et son avenir : "Nous avons écrit l'histoire"

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Bertrand Crasson évoque sa première expérience de T1 et son avenir : "Nous avons écrit l'histoire"
Photo: © photonews

L'ancien défenseur a quitté Dudelange au début du mois de mai et a hâte de retrouver un nouveau banc.

Bertrand Crasson avait rejoint Dudelange l'été dernier aux côtés d'Emilio Ferrera pour apprendre le métier d'entraîneur, et sans le savoir, il a rapidement été propulsé à la tête du F91 quand "son mentor" s'est vu indiquer la porte de sortie en septembre.

"Entraîner Dudelange a été une très belle expérience", nous confie Bertrand Crasson. "Nous avons décidé de ne pas prolonger le contrat avec le F91, c'est un départ de commun accord. Le but était d'obtenir un ticket européen et nous n'en étions pas loin. Nous étions passés de la 12ème à la 5ème place, et il restait encore neuf journées à disputer avant que la pandémie de coronavirus ne mette fin à la saison. Je reste persuadé que nous étions sur notre lancée pour décrocher le précieux sésame", souligne celui a réalisé un résultat historique au Grand-Duché.

Crasson Bertrand
© photonews

Exploit historique en Europa League 

En effet, Dudelange, sous la houlette de Crasson est devenu le premier club luxembourgeois à décrocher une victoire en Europa League après son succès 3-4 sur la pelouse de l’APOEL Nicosie. "Nous avons écrit l'histoire avec ce bel exploit. Un superbe moment, un magnifique souvenir", souligne l'ancien Diable Rouge. "Nous avons terminé avec quatre points mais nous aurions dû en avoir six, Qarabag a égalisé dans le temps complémentaire lors de la sixième journée. Une jolie campagne européenne où nous avons aussi croisé le fer avec Séville", précise l'ancien défenseur.

Avenir ?

Après cette saison en BGL Ligue, Bertrand Crasson a hâte de retrouver un nouveau banc. "J'ai des contacts à l'étranger, précisément au Moyen-Orient et en Asie. Des endroits où règnent beaucoup de passion et de ferveur pour le football. Le niveau ne fait qu'augmenter chaque année. De plus, il y a de bonnes infrastructures là-bas. La Belgique ? C'est compliqué, le marché des entraîneurs est ... verrouillé. Moi, je veux continuer de m'améliorer et d'apprendre. Trouver mon équilibre dans mon coaching. Nous verrons ensuite où tout cela me mène", a conclu Bertrand Crasson.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos