La trêve internationale et l'état du terrain ont pesé dans les jambes des Zèbres
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

La trêve internationale, et l'état du terrain, ont pesé dans les jambes des Zèbres

La trêve internationale et l'état du terrain ont pesé dans les jambes des Zèbres
Photo: © photonews

Karim Belhocine et ses joueurs ont été les premiers à le reconnaître après leur victoire contre Zulte Waregem: ils n'ont pas été grandioses à Zulte Waregem. Avec des circonstances atténuantes.

Et première circonstance atténuante pour cette rencontre de moyenne qualité, c'est l'état de la pelouse du Stade Arc-en-Ciel, déjà bien abîmée alors qu'elle n'a accueilli que trois rencontres de championnat. "Je n'aime pas chercher d'excuses et l'état de la pelouse était le même pour les deux équipes, mais ce n'était effectivement pas facile de poser le jeu", estime Karim Belhocine

La trêve? Pas évident de se remettre dedans

Mais les Zèbres ont, en dehors de ça, eu aussi besoin d'une bonne mi-temps pour se mettre dans le rythme. Le temps de digérer la trêve internationale? "On l'a senti pendant 45 minutes, ce n'est pas évident de se remettre en route après deux semaines d'arrêt", avance Guillaume Gillet. 

Un avis que partage son coach. "C'est toujours compliqué pour les joueurs apères une trêve et on n'était pas surpris. Et c'est ce que j'ai dit aux joueurs. Que cette première période leur servirait pour se remettre dedans après la pause." Le discours de Karim Belhocine s'est vérifié et les Zèbres ont su poursuivre leur marche en avant. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos