"Ce n'est plus le Mouscron du début de saison"

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
"Ce n'est plus le Mouscron du début de saison"

Ce samedi soir, le Club de Bruges devra l'emporter à Mouscron pour garder la tête du championnat avant de se consacrer à son avenir européen contre le Zénith. Mais ne comptez pas sur Clement pour prendre les Hurlus de haut.

Lorsqu'on voit, dans n'importe quel calendrier du monde, que le dernier du classement affronte le leader, on s'attend toujours à un match déséquilibré. Le duel de ce samedi, entre la lanterne rouge mouscronnoise et le leader brugeois ne sera cependant pas une partie de plaisir pour les Gazelles.

Tout d'abord, la forme de Bruges n'est pas étincellante. A la peine depuis deux bonnes semaines, perdant de l'influx nerveux en jouant tous les trois jours depuis le début du mois d'octobre, le champion en titre n'est pas aussi conquérant que lors du dernier exercice.

Puis en face, Mouscron a changé pas mal de choses ces dernières semaines. Si les Hurlus n'ont pas disputé la moindre rencontre pendant plus d'un mois à cause du Coronavirus, ils ont montré qu'ils n'étaient plus un oiseau pour le chat sous la houlette de leur nouveau coach Jorge Simao. Philippe Clement en est conscient.

"D'abord, ils ont un nouveau coach et cela s'est vu lors de la rencontre à Genk. Si à la mi-temps c'est 0-2, il n'y a rien à dire. C'est vrai qu'après Genk est revenu sur la pelouse avec de meilleures intentions et ils l'ont emporté. Sur la pelouse du Cercle, Mouscron a montré qu'il y avait du caractère dans l'équipe. Ce n'est plus le Mouscron du début de saison."

Même avec ce nouvel élan hennuyer, Bruges doit être capable de faire la différence au Canonnier, sous peine d'être à nouveau dans le doute.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos