Funeste bilan pour les chantiers du Mondial 2022 au Qatar

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Funeste bilan pour les chantiers du Mondial 2022 au Qatar

Le Qatar sera prêt pour sa Coupe du Monde, ça ne fait aucun doute. Mais le prix en vies humaines sera certainement l'un des plus élevés de l'histoire de la compétition.

Le média britannique de référence The Guardian a révélé ce mardi 23 février dans une nouvelle étude les chiffres complets des décès liés à la construction des stades au Qatar, depuis l'attribution en 2010 de la Coupe du Monde 2022 au petit émirat. Et le bilan est terrible : environ 6500 travailleurs migrants venus du Népal, d'Inde, du Pakistan, du Bangladesh ou encore du Sri Lanka auraient perdu la vie sur les chantiers qatariens. 

Tous ces travailleurs ont permis la construction des stades qui accueilleront les rencontres du Mondial, mmais aussi des infrastructures en général et même une ville complète, sortie des sables, où se tiendra la finale de la compétition (Lusail). Ces chiffres sont à coup sûr un plancher, puisque seuls les cinq pays susmentionnés tiennent des chiffres détaillés alors que des travailleurs immigrés venus d'Afrique ou encore des Philippines travaillaient également sur ces chantiers. Les causes de décès, qui ne peuvent être confirmées en raison de l'absence d'autopsie par les autorités qatariennes, peuvent être variées - l'été 2019 a ainsi été meurtrier en raison de fortes chaleurs, mais les conditions de travail sont également très risquées, ce que nient à la fois la FIFA et le gouvernement qatarien, qui affirment que les chiffres relatifs sont moins élevés que dans d'autres pays. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos