L'UEFA répond aux critiques : "Nous n'avions donc pas d'autres options"
Chafik Ouassal
| 0 réaction
L'UEFA répond aux critiques : "Nous n'avions donc pas d'autres options"
Photo: © photonews

Victime d'un arrêt cardiaque, Christian Eriksen s'est effondré juste avant la pause du match entre le Danemark et la Finlande

Cible de nombreuses critiques pour avoir autorisé la suite de la rencontre (à 20h30), l'UEFA estime qu'elle n'a pas commis d'erreur. 

Dans un rapport de l'agence de presse AP, l'UEFA a défendu sa décision de jouer le match le même jour : "Nous sommes certains que l'affaire a été traitée avec le plus grand respect pour les joueurs", a déclaré l'organe directeur de l'association. "La décision de reprendre le match n'a été prise qu'après la demande des deux équipes."

Le Danemark déclare que l'UEFA lui a donné deux options : jouer le match le samedi soir ou terminer le match le dimanche à 12h00. L'UEFA explique pourquoi le Danemark a dû choisir entre ces deux options : "La nécessité pour les joueurs d'avoir 48 heures de repos entre les matchs signifie que nous n'avions pas d'autres options", a déclaré le porte-parole de l'UEFA.

La rencontre s'est finalement soldée par une victoire historique (0-1) de la Finlande. Jeudi, le Danemark joue son prochain match contre la Belgique.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos