Le bon sens l'a emporté dans le dossier Yari Verschaeren

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Le bon sens l'a emporté dans le dossier Yari Verschaeren
Photo: © photonews

Yari Verschaeren est finalement resté au RSC Anderlecht, au grand soulagement des supporters. L'histoire d'amour peut reprendre jusqu'à un dénouement moins amer que si le milieu offensif était parti cet été.

Il y a eu des doutes, du stress et même un peu d'énervement chez les supporters du RSC Anderlecht : l'attitude de l'entourage de Yari Verschaeren dans le dossier de sa prolongation, finalement officialisée ce mercredi, a laissé certains penser que "The Kid" (le nouveau surnom que le service communication du club lui a apparemment trouvé) allait partir par la petite porte, vendu pour trois francs six sous cet été après avoir refusé une prolongation de contrat. 

Le dossier faisait jaser, parce qu'il était principalement financier : géré par Anders Dendoncker, frère de Leander et agent de joueurs, Yari Verschaeren espérait voir le RSCA faire une entorse à la nouvelle règle, celle qui veut qu'aucun nouveau contrat ne dépasse un certain cap salarial (fixé, a priori, à 1,2 million d'euros). Et ce alors que le club l'a toujours entouré et soutenu lors de ses blessures, et a été patient malgré des prestations par moments décevantes cette saison. 

Verschaeren Yari
© photonews

Problème : le statut de Verschaeren à l'international a changé. Sa blessure a retardé son explosion, et le jeune prodige de Neerpede a vu son ami Jérémy Doku décrocher un transfert et devenir l'un des U21 les plus suivis d'Europe et un Diable Rouge confirmé, certitude des 26 de Martinez, alors que lui peinait à retrouver le niveau et le rôle qui étaient le sien dans un Anderlecht privé d'Europe. Dans ce contexte, vendre Verschaeren cet été, c'était probablement s'en séparer à un montant véritablement plancher par rapport à son potentiel. 

Pire : les candidats acquéreurs ne se bousculaient pas au portillon, du moins pas des candidats correspondant aux standards que le joueur, qui ne rêve pas d'argent mais de gloire européenne, s'est fixés pour son avenir. Qui plus est, l'attachement de Yari à Anderlecht est réel, même si sa timidité naturelle et le contexte l'ont rendu un peu plus fermé que d'habitude au moment d'évoquer sa prolongation en conférence de presse. Un seul dénouement était donc possible : que la raison, enfin, l'emporte pour toutes les parties. Yari Verschaeren a prolongé pour 4 saisons, avec à la clef un salaire revu à la hausse - à savoir le plafond que le RSCA s'autorise désormais. Quand il partira, The Kid le fera par la grande porte. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos