Nouvelle saison, nouveaux problèmes: Philippe Clement a du travail....et sa direction aussi

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek depuis Bruges
| 0 réaction
Nouvelle saison, nouveaux problèmes: Philippe Clement a du travail....et sa direction aussi

La première sortie en championnat du Club de Bruges a montré pas mal de lacunes. Certaines étaient attendues, d'autres font leur apparition. Décryptage.

Il y a un an, le Club de Bruges débutait son championnat par une défaite à domicile contre le Sporting de Charleroi. Ce dimanche, c'est Eupen qui est venu jouer les trouble-fêtes au Jan Breydel, en récoltant un point.

Clement

Au delà du résultat, c'est la prestation d'ensemble de Bruges qui étonne. Les Brugeois, pourtant devant leurs supporters (qu'ils ont réclamé à coeur et à cri), ont rendu une bien pâle copie, même s'ils se sont créés des possibilités et que Nurudeen a sorti une première extraordinaire. Que va devoir faire Bruges pour passer ce fameux cap que le club espère: conserver son titre et passer un tour en Ligue des Champions?

L'équipe n'est pas encore prête

C'est un fait, et Philippe Clement en a parlé en conférence de presse: "On le savait à l'avance, c'est le cas pour beaucoup d'équipes en Europe. Le mercato n'est pas terminé, il y a des départs, des arrivées et certains vont à peine commencer leur préparation". Un peu comme la saison dernière, les joueurs de Bruges devront avoir leur pic de forme en septembre, quand la Ligue des Champions reprendra ses droits. D'ici-là, Vanaken et Sobol seront revenus, tout comme Mignolet.

Clement

Le départ de Kossounou pose des problèmes

En jouant toute la saison dernière en tant que défenseur central, Odilon Kossounou a souvent joué les pompiers de service avec sa vitesse de course. Le duo Mitrovic - Mechele, s'il a été performant contre des joueurs comme Prevljak ou encore Onuachu, montre ses limites contre des éléments avec une plus grande vitesse de pointe. NGoy ce dimanche, Dessers lors de la Supercoupe: ils ont mis le duo en difficultés. Il reste à voir si Nsoki pourra combler ce manque.

L'apport du banc

La saison dernière, peu de joueurs sont venus du banc pour faire la différence, si ce n'est Charles De Ketelaere lorsqu'il n'était pas encore titulaire. Désormais, il est sur le terrain et les remplaçants brugeois ont du mal à changer le cours d'un match. Pérez est plutôt bien monté mais les solutions offensives étaient réduites sur le banc. Le mercato estival, avec au minimum un ailier et un attaquant de pointe recherché, devra apporter de la profondeur de banc.

Quel plan b?

Philippe Clement a sa tactique, mais si cela se passe mal, c'est compliqué pour lui de changer celle-ci. Il a parfois tenté une défense à trois mais alors certains de ses joueurs ne se fondent pas dans un 3-5-2 ou un 3-4-3. Contre Eupen, en fin de rencontre, la montée de Pérez a libéré le flanc pour Mata qui jouait bien plus haut. Mais cela a pris pas mal de temps à se mettre en place. Si cela se fait souvent, les automatismes suivront, mais cela prendra du temps.

Le Club de Bruges, même en étant champion en titre, a donc encore du boulot, sur et en dehors du terrain.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos