Le football belge peut souffler : la proposition de réforme fiscale a été adaptée

Le football belge peut souffler : la proposition de réforme fiscale a été adaptée

C'était la panique dans le milieu du football belge après la proposition initiale de réforme fiscale qui souhaiter plafonner les exonérations d'impôts des clubs à 4 millions d'euros.

Vincent Van Peteghem (CD&V), ministre des Finances, a pris en compte les doléances du monde du football après sa proposition de réforme fiscale dont Georges-Louis Bouchez, président du MR et accessoirement président d'un club de football lui-même, avait déclaré qu'elle signifierait "la faillite du secteur". Les clubs professionnels auraient en effet vu les exonérations d'impôts être plafonnées à 4 millions d'euros par an, ce qui aurait rendu très difficile la signature de nouveaux contrats pour les plus hauts salaires de notre football, et forcé le départ de nombreux joueurs.

La nouvelle proposition de réforme place le plafond d'exonération à 12 millions d'euros. Ces exonérations devront être redistribuées à parts égales entre la formation des jeunes et les infrastructures des clubs. Cette proposition sera examinée ce vendredi lors de la deuxième lecture de la loi-programme. Le ministre des Affaires sociales Frank Vandenbroucke (Vooruit) travaille quant à lui à une réforme des cotisations ONSS pour les sportifs professionnels. Les deux réformes devraient être mise en place pour le 1er janvier.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos