ūüé• Comme Gand, quatre clubs belges ont disput√© un quart de finale europ√©en au 21e si√®cle
Scott Crabbé
| 0 réaction

ūüé• Comme Gand, le Standard, Anderlecht, le Club de Bruges et Genk ont disput√© un quart de finale europ√©en au 21e si√®cle

ūüé• Comme Gand, quatre clubs belges ont disput√© un quart de finale europ√©en au 21e si√®cle

Après Gand, Anderlecht et l'Union Saint-Gilloise ont également l'occasion de marquer l'histoire du football belge. L'occasion de se replonger dans les épopées européennes de nos représentants ces dernières années.

Contrairement aux quelques brillants résultats des clubs belges en Coupe d'Europe au siècle passé, le football belge compte moins de triomphes européens passés l'an 2000. Pourtant, avant la qualification de La Gantoise pour les quarts de finale de la Conférence League à Basaksehir, quatre autres clubs belges ont malgré tout atteint pareil stade de la compétition sur la scène européenne.

Tous les quatre partagent le point commun d'avoir accompli cela en Europa League lors de la dernière décennie (l'effet de l'instauration des Playoffs ?) mais également celui d'avoir tous quitté la scène européenne une fois les quarts atteints. 

1. Le Standard en 2009/2010 : qualifié pour les phases de groupe de la Ligue des Champions en tant que champion de Belgique, le Standard avait livré des matchs de folie à Sclessin. Le premier match face à Arsenal avait donné le ton avec deux buts marqués par Milan Jovanovic et Eliaquim Mangala dans les cinq premières minutes pour finalement s'incliner 2-3. S'en est suivi une victoire 2-0 face à l'Olympiakos avant l'inoubliable but de Sinan Bolat dans les derniers instants face à l'AZ Alkmaar pour sécuriser l'Europa League via la troisième place du groupe.

Les Rouches y ont alors éliminé le Red Bull Salzburg grâce un Axel Witsel auteur d'un doublé au match aller, puis le Panathinaïkos pour retrouver Hambourg en quarts de finale. Face à ce qui était encore un club phare du championnat allemand, la marche s'est avérée trop hautes avec deux défaites à la clé.

2. Le Club de Bruges en 2014/2015 : après des tours de qualification sans fausse note face à Brondby et aux Grasshoppers de Zurich, les Brugeois ont enchaîné avec une phase de poule qui ne renseigne toujours pas la moindre défaite face à des adversaires comme Torino, le FC Copenhague et Helsinki. Toujours autant de maîtrise en seizième de finale face à Aalborg, refoulé 6-1 sur l'ensemble de la confrontation, avant le principal fait d'arme brugeois de la campagne.

Après la courte victoire 2-1 face à Basiktas au match aller, les hommes de Michel Preud'homme ont éteint l'enfer d'Istanbul grâce à un doublé de Boli Bolingoli et un but de Tom De Sutter après avoir pourtant concédé l'ouverture du score. Une victoire 1-3 qui n'a fait que renforcer les espoirs naissants pour la suite de la compétition. Mais face à la surprise Dnirpopetrovsk, les Brugeois ont dû quitter le grand bal européen suite à leur seule défaite en 16 matchs, face à des adversaires qui iront jusqu'à faire trembler le FC Séville en finale.

3. Anderlecht en 2016/2017 : le règne de René Weiler à Anderlecht n'a pas fait que heureux, loin de là. Pourtant, c'est sous ses ordres que le club bruxellois a atteint les quarts de finale de l'Europa League en 2017. Loin de la morosité de l'élimination des oeuvres de Rostov en préliminaires de C1 quelques mois plus tôt. Les Mauves s'étaient alors refaits une santé en Europa League avec notamment des victoires contre le Slavia Prague, Qabala et une démonstration contre Mayence, battu 6-1 au Parc Astrid.

Malgré une défaite après avoir mené 2-0 face à Saint-Etienne lors de la dernière journée, Anderlecht s'est qualifié pour les seizièmes de finale où l'y attendait sa bête noire du Zenith Saint-Petersburg. L'affaire semblait sur de bons rails après le doublé de Franck Acheampong au match aller mais il a fallu un but de toute dernière minute d'Isaac Khiese Thelin pour arracher la qualification à Saint-Petersburg grâce à la règle du but à l'extérieur.

Une fois l'Apoel Nicosie écartée en huitièmes, c'est le Manchester United de José Mourinho qui s'est déplacé à Bruxelles. Un coup de casque de Leander Dendoncker a scellé le partage 1-1 au match aller et a donné à l'équipe une dose d'espoir inespéré au match retour. Un espoir qui s'effondre à la 107e minute suite au but de Marcus Rashford dans les prolongations à Old Trafford.

4. Genk en 2016/2017 : lors de cette riche saison pour le football belge, Genk s'était également illustré en atteignant les quarts de finale de l'Europa League battant La Gantoise dans un duel belgo-belge inattendu en huitièmes. Le parcours limbourgeois avait commencé par trois tours préliminaires face à Podgorica, Cork City et le Lokomotiv Zagreb. En poule, l'équipe, qui alignait notamment Leandro Trossard, Timothy Castagne, Wilfried Ndidi ou Leon Bailey s'est qualifié devant le Rapid Vienne et Sassuolo, juste derrière l'Athletic Bilbao.

C'est une autre équipe espagnole, le Celta Vigo, qui aura raison des Limbourgeois à l'issue d'une confrontation très serrée (4-3 sur l'ensemble des deux matchs). En championnat, Genk passe à côté du top 6 mais les matchs références disputés en Europe serviront à l'équipe la saison suivante lors du titre sous Philippe Clément.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news