La France a valsé à Vienne
Olivier Baute
| 0 réaction
La France a valsé à Vienne

L'équipe de Raymond Domenech a manqué ses débuts samedi soir à Vienne.

La France a très mal entamé sa campagne qualificative en s'inclinant 3-1 face à l'Autriche dans le stade Ernst-Happel.  Le secteur défensif est à pointer du doigt, le Romain Philippe Mexès en particulier.  Il ne s'est pas imposé sur le premier but autrichien, a concédé le coup-franc sur le second et le penalty sur le troisième.

Raymond Domenech avait confiance à Steve Mandanda au poste de gardien de but, l'axe central était tenu par Mexès et William Gallas, Bakary Sagna et Patrice Evra étant chargés de fermer le passage sur les flancs.  Lansana Diarra et Jérémy Toulalan devaient assurer la récupération ainsi que la reconstruction, Charge à Samir Nasri et Sydney Govou d'apporter le dangers sur les ailes.  La paire Thierry Henry-Karim Benzema devait alimenter le marquoir.  La France a monopolisé le ballon, mais n'a pu résister à la puissance de l'Autriche, coachée pour la première fois par le Tchèque Karel Brückner.

La partie a débuté très mal.  Mexès déviant dans son propre but un coup-franc excentré du capitaine Ivanschitz.  Juste avant la pause, l'Autriche doublait la marque sur une phase identique, Aufhauser reprenant victorieusement le coup-franc d'Ivanschitz.  

Govou rendait espoir à ses couleurs à l'heure de jeu, mais Mexès concédait un penalty dix minutes plus tard, penalty transformé par Ivanschitz.  Les montées au jeu de Gourcuff et Anelka étant inutiles.

La prochaine rencontre prévue mercredi face à la Serbie est déjà capitale pour les troupes de Domenech, les Serbes se sont imposés 2-0 samedi soir face aux Iles Féroés.
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos