Le White Star élimine Lokeren
Dirk Diederich
| 0 réaction
Le White Star élimine Lokeren
Photo: © SC

Le White Star a créé la sensation des 1/8 èmes de finales en éliminant méritoirement Lokeren (1-0).

Le White Star vient donc d'éliminer coup sur coup en Coupe de Belgique deux écuries de D1 . Si contre Zulte-Waregem, il avait pu peut-être jouer sur l'effet de surprise, contre Lokeren, avec un Peter Maes qui avait pris le match particulièrement au sérieux, le White Star a tout simplement étalé une supériorité tactique qui lui a permis de forger un authentique exploit en battant à la régulière une équipe de D1 invaincue depuis le mois de septembre. 

Le White Star de Felice Mazzu évolua sans le moindre complexe. Une défense en zone pour contrarier des attaquants waeslandiens qui valent surtout par leur mobilité, un entrejeu qui évoluait comme un accordéon pour jouer une belle musique qui sonnait juste et un Sébastien Dufoor particulièrement inspiré ont dominé un Lokeren qui du coup apparaissait bien timoré.

La première mi-temps fut ainsi nettement à l'avantage des pensionnaires de D3 qui se créèrent plusieurs belles occasions d'ouvrir la marque. D'abord au quart d'heure à la suite d'un centre-tir de Vincent Van Diepenbeek que ne put exploiter Julien Guérenne. Puis trois minutes plus tard, sur un coup franc de Damien Miceli qui fusa quelques centimètres à côté de la cage défendue par Lazic.

Le White Star enchainait les offensives et Lokeren n'avait guère de réponses, sinon un tir à distance de Leko à la 23 ème minute. Par contre, les débordements incessants de Vincent Van Diepenbeek éprouvèrent à répétition la défense waeslandienne.

Finalement, à quelques minutes de la mi-temps, sur un corner déposé par Damien Miceli sur la tête de Denis Dessaer, le White Star obtint ce qu'il méritait amplement, à savoir un but d'avance.

En seconde mi-temps, on s'attendait à voir un Lokeren plus entreprenant. Et effectivement, si les joueurs de Peter Maes mirent davantage de pression dans leurs initiatives, ils butèrent à chaque fois sur l'organisation défensive impeccable des Bruxellois. Lanfia Camara et Denis Dessaer écoeuraient littéralement les Benjamin Mokulu et Jérémy Perbet par leur intransigeance irréprochable.

Woluwe ne se désunit pas, continua de jouer au football, de pratiquer son jeu basé sur la possession du ballon pour procéder en contre-attaques incisives. Ainsi, à la 70 ème minute Sébastien Dufoor eut le 2-0 au bout du pied, mais dans la précipitation, il croisa par trop son tir.

Deux minutes plus tard, les Etoilés l'échappèrent cependant belle quand Jérémy Perbet tira au-dessus du but d'Auspert, alors qu'il était esseulé dans le petit rectangle. Le White Star s'arracha, continua de lutter pour chaque ballon. Et plus les minutes s'égrenaient, plus l'exploit paraissait s'offrir à lui. Sébastien Dufoor y alla alors de plusieurs gestes techniques insolents de classe qui permirent aux Bruxellois de gagner de précieuses minutes. La qualification était là. Quasi dans la poche. Quand à la 93 ème minute, monsieur Pots siffla aux trente mètres un pied en avant de MiceliLeko s'élança, décocha un tir fulgurant. Mais Corentin Auspert s'élança de tout son corps pour détourner un envoi qui ne demandait qu'à terminer sa course au fond des filets.
 
Le White Star avait gagné. Et se mettait à rêver du Standard au tour suivant. En attendant, la fête pouvait commencer au son de la fanfare de Molenbeek.
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos