Goblet : "Je sens un suivi du Standard"
Jordan Horwood
Jordan Horwood
| 0 réaction
Goblet : "Je sens un suivi du Standard"
Photo: © SC

Le jeune gardien est en prêt à Tubize, où il a pris place sur le banc après un début de saison dans la peau d'un titulaire.

Merveille Goblet s'est livré à Kick and Rush Magazine, prêté par le Standard de Liège à Tubize. La décision a été prise en juin dernier. "Il y a eu une discussion avec le directeur, ma mère, qui s’occupe de moi et mes agents. Il y avait aussi l’entraîneur des gardiens de l’époque et on a parlé de ce qui serait mieux pour ma progression. On en a conclu que pour rester une année supplémentaire en réserve, il valait mieux trouver une autre solution pour que je joue avec des hommes (sic). Comme Tubize était un club « satellite » du Standard, et vu que moi j’habite Bruxelles, c’était plus simple de me prêter là-bas pour pouvoir jouer. Ils m’ont demandé mon avis, j’étais d’accord donc ça s’est très bien déroulé."

Quelles raisons ont motivé le jeune gardien prometteur? Le discours du coach? Les installations?"Pas les installations justement, elles m’ont plutôt freiné. Mais bon, au Standard, il faut se dire que ce sont les meilleures installations de Belgique. En plus, je me suis rendu compte qu’à mon âge, avoir l’opportunité de jouer en D2, c’était immanquable. La présence de Philippe Saint- Jean a aussi pesé dans la balance, lui qui est un très bon tacticien et qui m’a appris beaucoup jusqu’à présent. L’entraîneur des gardiens, Thierry Berghmans, m’apporte énormément également, on voit qu’il a joué étant plus jeune."

Goblet avait commencé la saison en tant que titulaire, mais après plusieurs matchs et de nombreux buts encaissés, il a laissé sa place à Miguel Santos Pravos. "C’est l’entraîneur des gardiens qui décide qui joue. Dante Brogno a mis toute sa confiance en lui et ce à tous les niveaux. C’est donc Berghmans qui a décidé que je commencerais la saison dans les cages. Puis au huitième match, fin septembre, après avoir encaissé beaucoup de goals, il fallait changer quelque chose. D’après eux, ce n’était pas ma faute, mais c’était ou le gardien, ou le coach…"

De meilleurs résultats pour Tubize par la suite, mais cependant le choix du gardien n'est pas déterminant selon Goblet, un brin frustré par sa place sur le banc. Il est vrai que le jeune Standardman ne méritait pas forcément d'être écarté du onze, à lui de vite rebondir pour confirmer les espoirs placés en lui.

Le reste de l'interview est à lire dans le numéro de Kick and Rush Magazine gratuitement via ce lien : http://issuu.com/kickandrushmagazine/docs/kickandrushdecembre2013

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Eupen revient Live

Plus d'infos