Les Rouches voient rouge
Julien Denoël
| 0 réaction
Les Rouches voient rouge
Photo: © photonews

Victorieux 2-3 à Zulte-Waregem, le Standard s’est pourtant fait très peur en terminant la rencontre à 9. Un scénario catastrophe qui rappelle celui de Gand. Cette saison, les Standardmen semblent particulièrement nerveux sur le terrain.

Cette année, l’équipe liégeoise est celle qui a pris le plus de cartons rouges : 5. Elle est aussi l’une des pires en terme de cartons jaunes puisqu’elle en a récolté 43, soit 3 de moins que Courtrai, le moins bon élève du classement.

5 rouges, c’est en moyenne un peu moins d’une tous les 3 matchs. C’est énorme. Mais il faut se dire que ces exclusions sont intervenues lors de 3 rencontres seulement.

Dino Arslanagic (Gand)

Pour le coup, il n’y a pas grand-chose à dire. Dépassé par Laurent Depoitre, le défenseur du Standard est contraint à la faute comme dernier homme. La rouge est inévitable et le coup franc sera converti par Milisevic, permettant alors à Gand de repasser devant.

Damien Dussaut (Gand)

Une rouge… qui n’aurait jamais du exister. Sanctionner pour un tacle pourtant parfait, le latéral droit est malgré tout renvoyer aux vestiaires. A partir de là, le Standard boira totalement la tasse. Mais devant la commission des litiges, aucune suspension ne sera finalement demandée à l’encontre de Dussaut.

Christian Brüls (Anderlecht)

Monté en cours de jeu, c’est à la 94e que le rouquin des Rouches verra rouge. De manière stupide, là aussi. Deux cartes jaunes dont une pour simulation. De quoi mettre en rogne son entraineur.

Adrien Trebel (Zulte)

Exclu pour avoir reçu deux cartes jaunes, Adrien Trebel pourra s’en vouloir. Si la première jaune ne souffre d’aucune discussion, la seconde, en revanche, relève de la bêtise pure. Sachant qu’il a déjà été averti, le médian français s’est montré coupable de dégager le ballon alors que l’arbitre avait sifflé. Ni une, ni deux, et le voilà dehors.

Réginal Goreux (Zulte)

Alors que les Rouches mènent 1-3 et semblent avoir la rencontre bien en main, Goreux pète une case. Estimant avoir été poussé fautivement, il agresse alors l’arbitre qui n’a d’autre choix que de lui adresser la rouge directe. Dans la foulée, le coup franc amènera le 2-3 et fera vivre une fin de match très stressante à ses coéquipiers qui étaient déjà réduits à 10.

Bilan

De manière étonnante, le bilan du Standard en infériorité numérique est positif avec 2 victoires pour 1 défaite. Il faut cependant relativiser car contre Gand cela a fait tourner le match totalement en faveur des Buffalos ; contre Anderlecht elle intervient alors que la rencontre est quasiment terminée ; contre Zulte-Waregem, il s’en est fallu de peu pour que les locaux égalisent.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos