Tel père, tel fils
Julien Denoël
| 0 réaction

Ces pères et ces fils qui ont joué dans le même club

Tel père, tel fils
Photo: © photonews

Qu’un ancien joueur pro voit son fils le devenir aussi est toujours un petit événement en soi. Mais quand le fils suit les traces du père en jouant dans le même club, l’histoire n’en est que plus belle. Edmilson est de ceux-là.

En rejoignant le Standard de Liège, Edmilson Junior va marcher dans les pas de son père qui évolua chez les Rouches de 1996 à 1999 après l’absorption de Seraing. Plus de quinze ans plus tard, son fils l’imite.

Ce cas de figure assez génial n’est pas le premier dans l’histoire du foot et on vous propose de revenir sur quelques-unes de ces histoires de famille.

Maldini

Pour les plus jeunes, quand on évoque le nom Maldini, on pense à Paolo et au Milan AC. De 1985 à 2009, l’Italie resta fidèle aux Rossoneri, disputant plus de 900 matchs avec ce maillot et remportant de nombreux titres dont 5 Ligues des Champions. Avant lui, son père, Cesare, joua également pour le Milan de 54 à 66, remportant, lui aussi, la C1.

Busquets

Si tout le monde connait Sergio Busquets, figure emblématique du Barça des dernières années, son père joua également chez les Blaugrana entre la fin des années 80 et des années 90. Gardien remplaçant, il disputa tout de même près de 80 matchs remportant au passage la C1. Comme son fils.

Wilmots

A Saint-Trond, Marc Wilmots lança sa carrière professionnelle. Chez les Canaris, l’actuel entraineur des Diables rouges trouva également l’amour en la personne de la fille du président de l’époque. Quoi de plus normal, alors, que l’un de ses fils, Reno, démarre sa carrière dans le Limbourg. Repris dans le groupe pro cette saison, il a disputé ses premières minutes en D1 début décembre. Bientôt à Schalke 04 ?

Gudjohnsen

Lors de la saison 1994-1995, un jeune Islandais fait ses débuts pro dans le club de Valur Reykjavik. Eidur Gudjohnsen démarre une carrière pro qui le mènera un peu partout, de Chelsea au Club de Bruges en passant par le Barça et le Cercle de Bruges. En 1998, Arnor Gudjohnsen, son père, suit les traces du fiston et signe avec le même club !

Wegria

On ne pouvait évidemment pas évoquer les dynasties du foot sans évoquer, du côté de Liège, les Wegria. Entre 1954 et 1965, c’est Victor, le père qui anime l’attaque des Sang et Marine. A l’époque, il fait partie de l’histoire du club. Mais son fils, Bernard, écrira lui la légende. Entre 1974 et 1995, il jure fidélité au Matricule 4, disputant pas loin de 500 matchs dans la défense liégeoise. Et cerise sur le gâteau, père et fils ont également entrainé le premier champion de Belgique.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos