Weiler sur les problèmes de latéraux: "S'il le faut, ils devront jouer là"
Johan Walckiers
Johan Walckiers depuis Neerpede
| 0 réaction

Anderlecht se cherche toujours des latéraux

Weiler sur les problèmes de latéraux: "S'il le faut, ils devront jouer là"

Offensivement, René Weiler a l'embarras du choix. Au niveau défensif, c'est autre chose. Malgré quelques départs, seul l'arrivée de Uros Spajic est venu garnir l'arrière garde des Mauves. C'est peu. Trop peu ?

C'est surtout au niveau de l'arrière droit que ça coince à Anderlecht. Avec les blessures de Andy Najar et Dennis Appiah, seul Stéphane Badji peut dépanner à cette position, même s'il n'a jamais vraiment convaincu. Face à Gand c'est même Acheampong qui a du évoluer à droite.

"Ce n'est pas idéal et ce n'est pas une solution permanente mais s'il le faut, il doit jouer là" a confié René Weiler ce midi en conférence de presse.

Comment je vais régler ça ? Les quatre meilleurs joueront

Mais le Suisse n'a rien voulu dire concernant la composition qu'il alignera face au leader, Charleroi, dimanche. "Nous avons aussi Spajic, qui peut jouer aux deux positions. Nous avons encore d'autres solutions. Pas les meilleurs mais c'est comme ça."

Badji n'a jamais vraiment convaincu en tant que back droit

A gauche aussi, le problème est présent. Ça devrait être soit Deschacht soit Acheampong. "Obradovic est encore trop court. Il va encore jouer avec l'équipe réserve. Cela fait dix jours qu'il n'a plus de douleur. C'est déjà bien. Mais l'entraînement, c'est encore autre chose que jouer un match. Comment vais-je régler ça ? Les quatre meilleurs joueront" a-t-il conclu.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos