Yoni Buyens: "J'ai demandé à Genk d'être transféré"
Hermès Van Damme
| 0 réaction
Yoni Buyens: "J'ai demandé à Genk d'être transféré"
Photo: © photonews

Après trois saison au Standard de Liège, Yoni Buyens est parti 's'aguerrir' en Championship à Charlton. Après ce prêt, il a rejoint le Racing Genk. Pas convaincant dans le limbourg, il est prêté cette saison à Westerlo où il se plait.

Yoni Buyens est apparemment épanoui en Campine bien que ce soit très différent des clubs qu'il a connu précédemment. "Ici, tu commences presque tous les matchs comme underdog. T’as jamais de moments dans le match où tu peux un peu te relâcher. À Genk ou au Standard, c’est toi qui donnes le rythme, le tempo. Tu peux calmer le jeu. Ici, ce n’est pas possible. Avec Westerlo, ce n’est pas possible, tu dois toujours être alerte. Et c’est normal puisque tu n’as pas les mêmes types de joueur avec des gars qui veulent le ballon et qui vont réaliser quelque chose de leur côté" explique-t-il dans la DH.

Prêté par Genk, il a d'ailleurs pour ambition de... rester à Westerlo. "J’espère que Westerlo va rester en D1. Dans ce cas, j’aimerais rester ici. Je m’amuse bien ici. Le groupe est bien. Le club aussi."

Ensuite, le médian raconte comment il est arrivé au Kuipje. "En fait, c’est moi qui ai demandé à Genk d’être transféré. Je ne devais pas partir. J’ai eu une longue discussion avec Dimitri De Condé et il ne m’a pas poussé dehors. Moi, je voulais jouer et je sentais que ce serait très difficile avec Pozo (Pozuelo ndlr.) et Ndidi à ma place et aussi Heynen qui va faire, à mon sens, une belle carrière. C’était donc difficile d’obtenir le temps de jeu que j’espérais."

Si Bob Peeters ne me demande pas de l’accompagner à Charlton, je reste peut-être au Standard

Buyens se rappelle ensuite ses années 'rouches'. "J’ai eu du beau temps là-bas. Ma première saison n’était peut-être pas la meilleure en championnat malgré une participation aux playoffs 1 mais nous avons vécu une belle campagne européenne avec des des huitièmes de finale en Ligue Europa. C’était magnifique. Je me souviendrai longtemps de ce match à domicile face à Hanovre et mon premier but européen. Même la saison suivante, avec Ron Jans et Rednic, j’ai fait une belle saison. Et la troisième, avec Luzon, je suis aussi content d’être là. Si Bob Peeters ne me demande pas de l’accompagner à Charlton, je reste peut-être au Standard.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos