Eddy Snelders trouve que la prolongation de contrat de Martinez est une bonne chose, mais...
Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction

Snelders trouve que la prolongation de contrat de Martinez avec la Belgique est une bonne chose, mais...

Eddy Snelders trouve que la prolongation de contrat de Martinez est une bonne chose, mais...
Photo: © photonews

Roberto Martinez a prolongé son contrat à la Fédération belge de football jusqu'à l'Euro 2020. C'est une décision surprenante à quelques semaines du départ de la Coupe du Monde.

"Ces dernières semaines, la rumeur nous faisait comprendre que chaque partie avait envie de prolonger la collaboration.  Je ne suis donc pas du tout surpris" affirme Eddy Snelders à notre rédaction.

"D'un autre côté, l'Union Belge a toujours dit qu'elle souhaitait attendre la Coupe du Monde.  Dans cette optique, la décision est arrivée plus vite qu'attendue."

"Etre en fin de contrat aurait pu saper son autorité à la Coupe du Monde.  Comme en 2002 avec Robert Waseige"

Signal aux joueurs

Intialement, Martinez avait fait savoir qu'il voulait retourner en Angleterre après la Coupe du Monde.  "Tout le monde pensait que la Belgique ne serait qu'une étape intermédiaire pour lui, qu'il voulait retrouver quotidiennement les terrains d'entraînement.  Finalement, il s'est quand même plu dans son rôle de sélectionneur" a ajouté Snelders.

"Être en fin de contrat aurait pu saper son autorité à la Coupe du Monde.  Nous l'avons bien vu en 2002 avec Robert Waseige lorsqu'il avait annoncé son départ au Standard avant de s'envoler pour le Japon.  Avec cette décision, la Fédération crée de la clarté. Y compris à l'égard des joueurs comme Radja Nainggolan qui devront tirer dans le même sens."

"Si la Belgique était éliminée au premier tour, il n'y aurait aucune raison de le maintenir en place"

Résultats à la Coupe du Monde

Malgré la prolongation de contrat, les résultats au Mondial auront un impact : "Ce n'est pas parce que le contrat a été prolongé de deux ans que Martinez restera encore deux ans.  La plupart des entraîneurs qui sont récompensés se retrouvent le plus vite à la porte.  Et la Coupe du Monde est de toute manière un cimetière pour coachs fédéraux."

"Si la Belgique peut créer l'exploit contre une grande nation ou si elle perd avec honneur, Martinez continuera peut-être deux ans.  Mais si les Diables Rouges sont éliminés de manière inattendue au premier tour, il n'y a aucune raison de le maintenir en place.  La fédération a sûrement envisagé cette éventualité" termine Snelders.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos