Bakkali et sa réputation de 'bad boy': "Après 3 mois, Vanhaezebrouck m'a dit: 'Zak, en fait tu es un ange'"
Hermès Van Damme
| 0 réaction

Zakaria Bakkali revient sur sa réputation de bad boy

Bakkali et sa réputation de 'bad boy': "Après 3 mois, Vanhaezebrouck m'a dit: 'Zak, en fait tu es un ange'"

Après une expérience tumultueuse à l'étranger, Zakaria Bakkali est revenu à Anderlecht pour se refaire une santé. L'ancien Diable est revenu sur sa soi-disant réputation de bad boy.

Après un passage au PSV et des échecs à Valence, on pensait que Bakkali allait se relancer dans un autre club étranger. Mais il a préféré Anderlecht. "Je suis heureux à Bruxelles et je reprend du plaisir sur le terrain" a-t-il confié dans Het Laatste Nieuws. 

Le jeune Belge s'est ensuite exprimé sur sa réputation de bad boy qui lui colle un peu à la peau depuis son départ du PSV. "Oui j'ai cette réputation depuis que j'ai refusé une prolongation de contrat au PSV alors que j'étais encore très jeune" a expliqué le numéro 99 du Sporting. "Lorsque je suis arrivé à Anderlecht, Vanhaezebrouck m'a directement dit: j'ai entendu beaucoup de rumeurs à ton sujet. Trois mois plus tard, il a changé j'avis: 'Zak, en fait, tu es un ange' m'a-t-il dit."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos