Interview Les mauvais résultats d'Anderlecht : "Il y a dix ans, le stade aurait été en feu"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 2 réaction

Des supporters d'Anderlecht s'expriment concernant le sentiment de résignation qui s'est emparé d'eux au fil des mauvais résultats

Les mauvais résultats d'Anderlecht : "Il y a dix ans, le stade aurait été en feu"
Photo: © photonews

Anderlecht vit pour l'instant une saison plus que mitigée, et ses supporters veulent retrouver l'identité de leur club.

Anderlecht est à la peine cette saison. Hein Vanhaezebrouck a d'ailleurs payé les pots cassés en ayant été démis de ses focntions le 18 décembre dernier. "Le bilan n'est pas terrible du tout, voire mauvais" nous confie Christophe Debaty, secrétaire adjoint du club de supporters le New St-Guidon. 

"Nous avons l'impression que l'arrivée de Marc Coucke a fait plus de mal que de bien. La participation aux playoffs 1 n'est pas assurée, l'équipe a été éliminée au premier tour de la Coupe de Belgique à domicile par un club de D1B et nous avons terminé derniers d'une faible poule en Europa League", explique le supporter.

"Il y a dix ans, le stade aurait été en feu. Il y a de la résignation, et nous nous habituons à la défaite, et c'est anormal. À qui la faute ? Qui est le coupable ? C'est un tout. Hein Vanhaezebrouck avait sa part de responsabilités, les joueurs également, et sans oublier Luc Devroe pour la qualité du noyau...", ajoute-t-il.

Le restructuration entreprise par Michael Verschueren laisse tout de même envisager du positif. "Les Anciens comme Zetterberg et Arnesen reviennent. Ils connaissent les attentes des supporters. Retrouver ce goût de la victoire et cette identité qui est la nôtre. Cela est crucial pour la suite de la saison et du club", précise Christophe.

La sonnette d'alarme est donc tirée. "Anderlecht remporte un titre de champion une année sur deux. Cette saison, malgré le système des playoffs 1, cela va être compliqué. Le Standard a bien mis 25 ans et le Club de Bruges 10 ans avant de redevenir champion, on pourra bien attendre 2 ans. Il faut être réaliste et viser la saison prochaine", expose le fan des Mauves.

Les Mauves ne connaissent toujours le nom de leur nouveau coach. "Il ne faut pas prendre n'importe qui dans l'urgence car l'erreur n'est plus permise. Parmi les neuf rencontres qu'il reste à disputer, il est question de trois gros déplacements face à des concurrents directs pour terminer parmi les six premiers : La Gantoise, le Standard et l'Antwerp. Il faudra faire des résultats, c'est impératif", a conclu Christophe Debaty.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos