Jean-Marie Philips (Union Saint Gilloise) veut changer une partie du financement des clubs de Pro League

Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction
Jean-Marie Philips (Union Saint Gilloise) veut changer une partie du financement des clubs de Pro League

Cette saison, l'Union Saint Gilloise a atteint les demi-finales de la Coupe de Belgique. Petit à petit, le club bruxellois devient une locomotive au sein de la Proximus League. Dès lors, il espère se faire entendre auprès des autres clubs de Pro League.

L'administrateur délégué de l'Union Saint Gilloise Jean-Marie Philips a une idée pour améliorer la compétitivité des clubs pros en Belgique : "Le football belge a besoin d’une plus grande solidarité entre les clubs professionnels."

Et par une plus grande solidarité, il pense en particulier aux revenus télévisuels : "Je milite plutôt pour une meilleure redistribution des droits TV. Et pas uniquement les droits TV belges. Je pense aussi à ceux que nos représentants touchent lorsqu’ils évoluent sur la scène européenne.

Si le Standard passe deux tours en Coupe d'Europe, c'est aussi grâce aux petits clubs du championnat

Quand le Standard passe deux tours en Coupe d’Europe, il ne faut pas oublier que s’il est arrivé là, c’est aussi grâce aux plus petits clubs qui ont pris part au championnat. Sans cette compétition, il ne serait pas sur la scène européenne et c’est anormal qu’il n’y ait pas un retour."

Interrogé par la Dernière Heure / Les Sports, l'ancien directeur général de la Ligue Pro et de l'Union Belge de football accepte toutefois de poser certains garde-fous : "L’une des conditions serait d’empêcher les clubs d’utiliser cet argent supplémentaire pour payer les salaires des joueurs. Il est impératif que cet argent file directement dans la formation des jeunes."

Son objectif avoué : voir plus de joueurs belges au sein des équipes Premières des clubs pros.

Plus d'infos

Plus d'infos