Les Diables Rouges sont sur leur garde, sûrement après la Suisse : "Il ne suffit pas de paraître pour gagner"
Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction

Le sélectionneur de la Belgique Roberto Martinez se méfie de la Russie

Les Diables Rouges sont sur leur garde, sûrement après la Suisse : "Il ne suffit pas de paraître pour gagner"
Photo: © photonews

Il n'y pas la moindre ombre de doute dans le discours de l'entraîneur fédéral Roberto Martinez. Pourtant, la moitié de son axe central sera absente contre la Russie. L'Espagnol a confiance en son noyau. Mais il y a quand même des leçons à tirer du match contre la Suisse.

Les Diables Rouges actuels ont beau être talentueux, ils ne recevront rien sur un plateau d'argent.  La Suisse leur a douloureusement rappelé le 18 novembre 2018.  "Nous devons en tirer des leçons" asquiesçait Martinez.  "Même pour ce groupe, il ne suffit pas de paraître pour gagner.  Cela ne marche pas comme ça dans le football actuel."

La Russie sera l'adversaire le plus coriace du groupe éliminatoire pour l'Euro 2020.  Elle non plus n'organisera pas une journée 'portes ouvertes.'  Et elle peut se retrouver en trois passes devant le but adverse.  "Les Russes ont beaucoup d'expérience."

"En tant que pays hôte, ils ont joué avec beaucoup de pression à la Coupe du Monde.  Mais ils l'ont excellemment fait.  Ils ne seront pas sous pression à Bruxelles.  La Russie est une équipe qui n'a pas besoin d'avoir la balle pour vous faire mal.  Elle est très forte en reconversion.  A nous de la neutraliser !"

Les Diables Rouges clôtureront leur campagne de qualification dans sept mois.  "Nous savons que nous sommes favoris" a déclaré Jan Vertonghen.  "Nous savons que nous devons passer ce groupe et dans le fond, aussi le gagner.  Nous voulons être tête de série à l'Euro."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos