Mpoku connaît la frustration mauve : "J'ai vécu ça sous Roland Duchâtelet..."

Florent Malice
Florent Malice depuis Sclessin
| 0 réaction
Mpoku connaît la frustration mauve : "J'ai vécu ça sous Roland Duchâtelet..."

Difficile de parler football après le triste spectacle du Clasico de ce vendredi soir. Les Rouches, s'ils savouraient une belle prestation et ce qui sera certainement une victoire sur tapis vert, étaient naturellement déçus de la tournure des événements.

Paul-José Mpoku était dépité après le match abrégé entre le Standard et Anderlecht. "Le football belge est perdant ce soir, c'est malheureux pour tout le monde. On parlait en bien de notre football ces derniers temps et je pense que là, on va en parler en mal", regrette le capitaine des Rouches, qui tentait de se mettre à la place des supporters mauves. 

"Je ne vais pas dire que je comprends ça, mais j'ai vécu ça, cette frustration, sous Roland Duchâtelet. C'est difficile pour moi de dire quelque chose à ce sujet", reconnaît Mpoku. "Mais ça ne devrait pas arriver et j'espère que les sanctions seront exemplaires. Ce match ne doit pas être rejoué, il faut aller au bout des sanctions, sinon les fauteurs de trouble ont gagné". "Polo" le sentait en tout cas venir. "Dès qu'on a marqué le premier but et que j'ai vu les pétards et les fumgènes, j'ai dit à (Adrien) Trebel que le match n'irait pas à son terme, il était d'accord". 

J'espère qu'il y aura des sanctions 

Avant que Mr Lambrechts renvoie les deux équipes au vestiaire, on peut dire que la rencontre avait tourné largement à l'avantage du Standard, qui menait 2-0 et était en supériorité numérique. "On était super bien dans le match, c'est vraiment dommage", déplore Mpoku. "En plus, j'aurais aimé jouer jusqu'au bout, pour le rythme". 

Ce match devrait en tout cas signifier trois points pour le Standard, sur tapis vert. "J'espère bien qu'on l'a gagné, ce match ! Sinon, les décideurs ne servent vraiment à rien", conclut le Liégeois. 

Plus d'infos

Plus d'infos