Le prix de rachat de Lokeren est connu : on est loin des 20 millions d'euros réclamés par Roger Lambrecht
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Louis De Vries aurait racheté Lokeren pour un montant maximum de 8 millions d'euros

Le prix de rachat de Lokeren est connu : on est loin des 20 millions d'euros réclamés par Roger Lambrecht
Photo: © photonews

Lokeren a un nouveau propriétaire. L'ancien agent de joueurs Louis De Vries reprend le club de Roger Lambrecht. Ce vendredi soir, il a apposé sa signature en bas d'un contrat de prise de contrôle qui aura lieu mardi.

De Vries a bien négocié, le montant de l’acquisition s’élève à un maximum de 8 millions d’euros. Lambrecht avait déclaré à plusieurs reprises dans le passé qu'il voulait 20 millions d'euros pour son club. L’accord a failli échouer, mais il a été conclu ce vendredi.

Le nouveau propriétaire avait occupé un rôle de dirigeant au Germinal Beerschot par le passé. "Nous avons trouvé un accord équitable. Roger (Lambrecht, ndlr) a choisi le projet et non l’argent", a déclaré De Vries dans des propos relayés par Het Gazet van Antwerpen. Outre le nouveau propriétaire, une équipe espagnole, un groupe d'investisseurs colombiens et un groupe d'investisseurs locaux étaient également intéressés par le club waeslandien. Mais Lambrecht a choisi un acheteur belge.

"Nous partons de zéro et voulons construire une nouvelle structure", déclare De Vries, qui ne sait pas encore dans quel division son équipe évoluera la saison prochaine. Lokeren est toujours en train de plaider au CBAS pour son maintien en D1A. "Nous le savions auparavant et cela n'a pas influencé mon choix. Je suppose que nous finirons en D1B, mais il peut encore y avoir des surprises. "

Glen De Boeck reste l'entraîneur principal quel que soit le scénario. La semaine prochaine, il rencontrera De Vries pour discuter du plan sportif. "Nous allons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que les supporters bénéficient d'un bon football. L’intention est de retrouver les sommets que le club a atteint ces dernières années, même si cela prendra bien sûr du temps", a conclu De Vries.

 

Plus d'infos

Plus d'infos