Un deuxième partage et des sentiments contrastés pour Karim Belhocine
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

L'analyse de Karim Belhocine après le partage entre Courtrai et Charleroi

Un deuxième partage et des sentiments contrastés pour Karim Belhocine
Photo: © photonews

Le Sporting de Charleroi a quitté le Stade des Éperons d'Or avec un petit point dans la besace, samedi soir. Un "bon point" dans l'abasolu, mais les Zèbres ont quand même le sentiment d'avoir loupé le coche à Courtrai.

Les deux coachs étaient pour d’accord à l'issue de la partie: ce partage reflète assez bien la physionomie d'une rencontre entre deux équipes qui ont, chacune, connu leurs temps forts durant ce deuxième match de la saison. 

Mais Karim Belhocine quitte tout de même son ancienne maison avec des regrets. "Je ne pense pas qu’on méritait plus de gagner que Courtrai", reconnaît cependant le mentor des Zèbres. "Mais on a eu, en plus du but, plusieurs  occasions franches en première mi-temps et d'autres encore en toute fin de match. Quand on a autant d’opportunités à l’extérieur, on doit pouvoir faire mieux et revenir avec les trois points." 

Le but encaissé? On peut certainement faire mieux.

D’autant que le but, encaissé à dix minutes du terme, était sans doute évitable. "Oui, on encaisse sur une phase où on peut certainement faire mieux. Mais, et c’est ce que je dis toujours à mes joueurs, si on ne faisait pas d’erreurs, il n’y aurait pas de but et sans but, on aurait sans doute pas de boulot", conclut un Karim Belhocine philosophe.

En attendant ça fait deux points sur six pour Charleroi, qui aura un sérieux test à franchir (et une revanche à prendre) la semaine prochaine, au Mambourg, contre l’Antwerp.

Plus d'infos

Plus d'infos