Interview François Kompany évoque son avenir : "Je me sens bien et je suis dans la force de l'âge"

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
François Kompany évoque son avenir : "Je me sens bien et je suis dans la force de l'âge"
Photo: © photonews

Libre depuis la fin de son contrat à Roulers en juin dernier, le défenseur central est à la recherche d'un nouveau club.

Présent à Roulers depuis 2015, François Kompany est libre depuis juin dernier. "Le projet du club ne me convenait plus depuis la saison dernière déjà. J'ai tout donné jusqu'au bout et j'ai passé de bons moments là-bas. Mais la situation du club était préoccupante. Nous étions payés trois mois plus tard et beaucoup de joueurs expérimentés sont partis désormais. J'espère que le club va se sauver en tout cas", nous confie le joueur âgé de 29 ans.

Le défenseur central n'a toujours pas trouvé chaussure à son pied. "J'ai reçu des propositions de championnats intéressants et de beaux contrats alléchants, mais j'ai une fille et une famille, donc je n'ai pas pris de risque. Seul, cela aurait été probablement différent. Quels pays ? Des clubs de l'Est et le Maroc. J'ai également eu des offres de D2 néerlandaise mais cela ne valait pas le déplacement par contre", nous confie le joueur âgé de 29 ans.

Le frère cadet de Vincent Kompany ne désespère pas évoluer un jour en D1A. "Je n'ai pas fermé la porte au fait d'évoluer en Jupiler Pro League. Mais rejoindre une belle formation de D1B ne serait pas pour me déplaire. Je connais bien la Proximus League et je peux apporter mon expérience. Je me sens bien et je suis dans la force de l'âge. Je pense avoir bien progressé ces dernières années. La D1 Amateurs ? Je veux rester le plus longtemps possible chez les pros. Au sein de cette série, tu n'as pas de grandes garanties concernant la montée. Je ne suis pas encore prêt à rejoindre cette compétition. J'avais eu des contacts avec Arnauld Mercier alors directeur sportif de Seraing, avant qu'il ne reprenne Waasland-Beveren. Si Mercier était resté, je serais peut-être à nouveau Métallo à l'heure qu'il est (il avait évolué au FC Seraing entre 2014 et 2015, ndlr), qui sait ?!", lâche le Bruxellois.

Le joueur ne cesse de s'entraîner chaque jour avant de relever son prochain challenge. "C'est mentalement difficile et pas toujours évident, mais il faut s'accrocher. Les matchs me manquent. Envie de revivre au plus vite cette excitation et cette pression d'avant-match. Je reste patient et j'attends de recevoir la meilleure offre pour ma famille et moi. Des clubs voudront des renforts à un moment donné", a conclu François Kompany.

Plus d'infos

Plus d'infos