Quand l'absence de VAR et le sacrifice de Cimirot aident bien le Standard : "On l'a un peu embrouillé"
Jordan Horwood
Jordan Horwood depuis Sclessin
| 0 réaction
Quand l'absence de VAR et le sacrifice de Cimirot aident bien le Standard : "On l'a un peu embrouillé"
Photo: © photonews

Le Standard s'est imposé sur le fil et n'a pas volé ce succès. Mais la situation aurait pu se compliquer en fin de match quand Laifis a accroché Rode devant son rectangle.

En poules de la C3, il n'y a pas de VAR du tout. Ils n'ont donc pu vérifier qui était le fautif sur l'intervention qui a mis Rode au sol. C'était Laifis, mais c'est Gojko Cimirot qui a écopé du jaune, après une longue hésitation de l'arbitre slovène, qui était parti discuter avec son juge de ligne. Le médian bosnien a demandé ce carton pour sauver Laifis, déjà averti, et donc toute son équipe, qui espérait reprendre les devants. 

"Heureusement qu'il n'y avait pas de VAR, pour une fois ça nous arrange", souriait Paul-José Mpoku. "Dommage que ça n'arrive pas à l'extérieur, mais on est content pour le coup."

J'ai prié très fort

Obbi Oularé

"Mais il y avait faute avant pour nous", a réagi Obbi Oularé. "J'étais encore sur le banc et j'ai prié très fort pour que Laifis ne soit pas à nouveau averti, sinon on était foutu. Les gars ont été autour de l'arbitre pour l'embrouiller un petit peu, et ça a marché", sourit-il. "Le 'sacrifice' de Cimirot prouve qu'on joue les uns pour les autres."

Cela a moins amusé les Allemands. "Il devait prendre la jaune, nous n'avons pas compris. Avec un joueur en plus, le résultat aurait été différent et nous aurions sûrement gagné", a pesté le coach Adi Hütter.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos