Philippe Clément : "Vormer avait du mal avec cela, et j'ai failli lui donner un entrainement punitif"
Chafik Ouassal
| 0 réaction
Philippe Clément : "Vormer avait du mal avec cela, et j'ai failli lui donner un entrainement punitif"

Philippe Clément a fait un choix audacieux l'été dernier en quittant le champion Genk pour rejoindre Bruges. Et cela s'avère être un bon choix car il brille avec les Blauw & Zwart pendant que Genk est malade.

Il a toutefois eu besoin d'un petit temps d'adaptation après son retour, malgré ses passages précédents en tant que joueur puis entraineur adjoint : "Je ne veux pas que les joueurs m'appellent par mon prénom. Quand j'étais adjoint, cela n'était pas un problème, on m'appelait d'ailleurs 'Phil' en général. J'ai dû donc expliquer à plusieurs personnes qu'un rôle différent signifie une situation différente et donc une relation différente", a expliqué Clément sur Play Sports.

Mais cela n'a pas été facile pour tout le monde, surtout pour Ruud Vormer qui avait parfois du mal avec cela : "Un jour, j'ai dit à Ruud que s'il s'adressait encore une fois à moi en m'appelant 'Phil', il aurait droit à un entrainement punitif. Au final, je n'ai pas eu besoin de le faire, et aujourd'hui, nous en rigolons souvent", conclut l'entraineur Brugeois qui ne manque pas d'humour.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos