🎥 France : La ministre des Sports chahutée et exfiltrée d'un stade : "On a l'impression que ce sont des animaux derrière des grilles"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

France : La ministre des Sports chahutée et exfiltrée d'un stade

🎥 France : La ministre des Sports chahutée et exfiltrée d'un stade : "On a l'impression que ce sont des animaux derrière des grilles"
Photo: © photonews

Venue assister à la rencontre entre le Red Star et Quevilly-Rouen, la Ministre des Sports a été contrainte de partir à la pause. 

La ministre des Sports française, Roxana Maracineanu assistait à la rencontre entre le Red Star et Quevilly-Rouen, mais prise à partie par les supporters locaux, elle a été contrainte de partir à la pause. Elle s'est exprimée sur ces évènements regrettables ce samedi sur les ondes de la radio RTL, revenant notamment sur une vidéo publiée sur les réseaux. 

"C'est vrai que c'est différent que ce que j'ai vécu hier soir. La situation d'hier (vendredi), c'était la situation d'une ministre des Sports qui vient voir un match de foot de National. J'avais envie de passer du temps avec des supporters dans les gradins. Pendant la première mi-temps, j'en ai profité pour discuter de l'avenir du stade. À la mi-temps, lorsque j'étais dans la foule, deux ou trois supporters sont venus m'interpeller et discuter avec moi de mes prises de position sur les chants de supporters ou encore sur d'autres thématiques qui concernent le gouvernement comme la réforme des retraites. Ils m'ont dit qu'une partie d'entre eux étaient en grève et m'ont soumis leur point de vue", ajoute la Ministre des Sports. 

"Il y a une dizaine de personnes qui sont venus autour et qui ont mis leur foulard sur leur bouche et qui ont commencé à crier très fort et à manifester. Ils ont commencé à se rapprocher et à nous bousculer. À partir de ce moment-là, on a préféré partir. Moi, venant de la société civile avec cette casquette de ministre des Sports et sportive moi-même, je trouve ça incroyable qu'on puisse entendre dans un stade 'Vous n'avez rien à faire là'". Ce sont eux qui ressortent perdants. On a l'impression que ce sont des animaux derrière des grilles. C'est dommage pour eux et pour le football", a-t-elle conclu.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos