Analyse La confiance et la mentalité retrouvées, où peut aller le Standard ?
Antoine Arnould
| 0 réaction
La confiance et la mentalité retrouvées, où peut aller le Standard ?
Photo: © photonews

Nombreux étaient ceux qui craignaient le calendrier très compliqué du mois de février des Rouches. Pour cause, le Standard affronte quatre équipes de l'actuel top 6, en prenant en compte le déplacement à Charleroi le 1er mars.

Deux bons résultats

Force est de constater qu’à mi-parcours, les Liégeois s’en sortent plutôt bien. Leur premier match nul et vierge de la saison contre le Club de Bruges a permis à Bodart de renouer avec les « clean sheets ». Les Liégeois deviennent aussi la première équipe à avoir empêché la victoire aux Brugeois à deux reprises cette saison.

Cinq jours plus tard, un déplacement compliqué attendait les Rouches. Ils s’en sont encore mieux sortis, avec un six sur six à la clé contre les Limbourgeois cette saison. Décidément, les Liégeois ont visiblement intérêt à ce que le Racing Genk se retrouve en Play-Offs 1… pour reprendre six points ?

Mais surtout, la mentalité !

C’est peut-être plus vrai au Standard qu’ailleurs ; les supporters attendent surtout que l’équipe mouille le maillot et donne tout sur le terrain. En terme de mentalité, les Standarmen étaient irréprochables la semaine passée. A l’image d’un Nicolas Raskin qui, dès les premières secondes du match contre Bruges, n’a pas hésité à aller au duel, à mettre la pression et à enflammer par conséquent Sclessin.

A Genk, les joueurs semblaient avoir écouté la conférence de presse de leur coach réclamant plus de fautes dites « utiles ». Cimirot, Amallah et Laifis ont cassé les sorties de défense limbourgeoises à plusieurs reprises par des fautes volontaires, mais « intelligentes ».

Semaine des premières

Contre Bruges, le premier 0-0 de la saison du Standard n'était pas la seule nouveauté. Souvent en difficultés sur phases arrêtées, préférant les combinaisons compliquées à l’efficacité, les Liégeois ont inscrit leur premier but à Genk sur… corner. Vanheusden a inscrit là le 3ème goal sur coup de coin de la saison des Rouches. Clairement insuffisant !

On a également vu un bloc liégeois qui n’a pas trop reculé malgré l’avantage au score. Même si après le but de Dewaest, une courte mais intense période de panique s’est installée. Le 3-1 de Boljevic, bien servi par Lestienne, a délivré le Standard.

La confiance retrouvée au meilleur moment ?

Un quatre sur six contre Bruges et en déplacement à Genk ? Michel Preud’homme aurait certainement signé des deux mains pour un tel résultat, tant son équipe était dans le creux après la défaite à Courtrai fin janvier.

Au-delà d’un billet pour les PO1 quasiment obtenu, les Liégeois semblent avoir fait le plein de confiance. Et de la confiance, il en faudra pour affronter l’Antwerp, avant de se rendre à Charleroi.

A l’image de Cop, le (finalement) bon pari de MPH

Malgré de nombreux avis sceptiques (recevables au vu de ses dernières prestations médiocres), Duje Cop a livré une belle prestation, conclue par un joli but plein de sang-froid.

Mais au-delà de cette belle finition permise par un gros travail d’Amallah, l’attaquant croate s’est montré utile dans le jeu. Il était plus actif devant, décrochant, réalisant des appels dans la profondeur, touchant plus de ballons : 18 passes (pour 5 manquées), 4 tirs (dont un complétement manqué), il est également le Liégeois qui a couru le plus.

Trois grosses prestations de suite, possible ?

Certes, il y avait du déchet (5 pertes de balle), mais Cop aura certainement repris de la confiance avec – enfin – un but à la clé. Mais, pour compenser l’impact physique de l’Antwerp, MPH risque tout de même d’opter pour la puissance d’Oularé. Réponse samedi soir, pour surtout savoir si les Rouches pourront enchaîner trois gros matchs de suite.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos