Frustration maximale pour Charleroi : "Il faut n'avoir jamais joué au foot pour penser qu'il n'y a pas faute"
Redaction
| 0 réaction

Dorian Dessoleil et Frank Tsadjout reviennent sur le but polémique de Bruges contre Charleroi

Frustration maximale pour Charleroi : "Il faut n'avoir jamais joué au foot pour penser qu'il n'y a pas faute"
Photo: © photonews

Un seul but a suffi à Bruges pour se défaire du Sporting de Charleroi et les Zèbres estiment que Monsieur D'Hondt aurait dû intervenir au début de la phase.

Ce duel au sommet se sera donc joué en 120 secondes. Après moins de deux minutes de jeu, la frappe déviée d’Eder Balanta avait déjà fait plier le Sporting de Charleroi. De quoi frustrer les Zèbres et en particulier Dorian Dessoleil, bousculé Dennis au départ de l’action.

Je ne comprends pas que cette faute ne soit pas sifflée. 

Le capitaine du Sporting ne digère pas. "Il ne joue pas la balle, il me déséquilibre. Les analystes diront peut-être qu’il n’y a pas une grande poussée, mais il faut n'avoir jamais joué au football pour dire qu’il n’y a pas de faute sur cette phase", peste le défenseur central des Zèbres.

Sur le banc en début de rencontre, Frank Tsadjout partage l’analyse de son capitaine. "C’est très clair, je n’ai pas besoin de revoir les images. Dorian se fait bousculer quand il saute et je ne comprends pas que la faute ne soit pas sifflée", regrette le jeune attaquant carolo.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos