Et si tout s'arrêtait : les gagnants et les perdants d'une D1A avortée

Redaction
| 0 réaction
Et si tout s'arrêtait : les gagnants et les perdants d'une D1A avortée

L'hypothèse d'un championnat avorté, d'une impossibilité de reprendre la D1A cette saison (au moins au-delà de la 30e journée) n'est pas à écarter. Quels clubs en sortiraient gagnants ? Quels seraient les grands perdants ?

Les grands gagnants 

FC Bruges 

Qu'on joue la dernière journée de championnat ou pas, si la saison doit s'arrêter avant les PO1, le grand gagnant est connu : il s'agit du Club de Bruges, qui serait sacré champion de Belgique. Un champion méritoire, mais qui serait probablement soulagé de voir s'achever une épuisante saison.

Avec 15 points d'avance sur La Gantoise, les Blauw & Zwart auraient disposé d'une belle garantie même après la division des points, mais les PO1 sont une phase à part et personne ne peut dire qu'après l'interruption du championnat, ce Bruges aurait été aussi fringant. Le titre, rideau ... 

Sporting Charleroi 

Trentième journée ou pas, les Zèbres seraient déjà assurés de retrouver l'Europe, même si ce n'en est que les préliminaires. Les ambitions carolos sont réelles et au vu de la superbe saison en cours, imaginer manquer les PO1 et leurs recettes (en droits TV comme en affluence au Mambourg) fait probablement grincer des dents au sein de la direction du Sporting, mais en l'état, Charleroi pourrait au moins valider un podium que la phase finale pourrait mettre en danger, comme il y a deux saisons ... 

La Gantoise 

Il y a deux façons de voir les choses : oui, on pourrait voir Gand comme un grand perdant d'une fin prématurée du championnat. Les Buffalos ont peut-être encore l'espoir d'aller chercher le FC Bruges dans un rush final de folie, malgré les 15 points de retard au terme de la phase classique. Mais l'inverse est également possible : Charleroi n'est qu'à un point, l'Antwerp à deux. En PO1, cela signifie rien du tout - même le Standard ne serait, post-division des points, qu'à une victoire de la deuxième place. 

Autrement dit : figer le classement à la 29e ou la 30e journée assurerait La Gantoise (sauf défaite contre Waasland-Beveren) d'un ticket européen, voire même de préliminaires en Ligue des Champions si la deuxième place est confirmée lors de la 30e journée (hypothétique). Alors que la saison a été très longue pour les Buffalos, européens comme Bruges et au contraire de presque tous leurs poursuivants en PO1 ... 

Les grands perdants 

Anderlecht 

Que le RSCA atteigne ou non le top 6 au terme d'une improbable remontée au classement lors de la 30e journée n'aurait aucune importance dans l'hypothèse d'un championnat arrêté à sa phase classique : sans PO1, pas de possibilité pour les Mauves de mettre à profit le travail réalisé ces derniers mois pour aller chercher un miraculeux ticket européen.

Gros coup d'arrêt, également, pour la progression de certains joueurs comme Jérémy Doku, Michel Vlap, Albert Sambi Lokonga et bien d'autres, qui semblaient sur la bonne voie. Ce qui implique également moins d'opportunités pour la direction de mettre en vitrine certains joueurs dont la vente ferait du bien. Non, décidément, une fin prématurée de la D1A ne ferait pas sourire à l'ombre de Saint-Guidon ... 

Standard de Liège 

Même en cas de victoire lors de la 30e journée, le Standard de Liège aurait abordé les PO1 à la cinquième place. Si ce n'est guère brillant, cela pouvait être relativisé par un fait : les Rouches sont spécialisés dans les phases finales en boulet de canon, et la deuxième place n'aurait été qu'à quelques bons résultats consécutifs. Le Standard est taillé pour la pression des playoffs. 

En cas de cinquième place ... finale, et de saison arrêtée, c'est une autre histoire. Heureusement pour les Rouches, il y aurait un ticket européen à la clef pour le 5e, Bruges et l'Antwerp s'affrontant en finale de la Coupe et étant tous deux classés devant le Standard. Mais cela implique de nombreux tours préliminaires, dans une future saison qu'on imagine chamboulée par la situation actuelle ... 

[Bonus] Le cas de la relégation, celui des PO2 

Si, contrainte et forcée, la Pro League doit décréter l'arrêt à la 29e journée, il y a de très grandes chances qu'aucun club ne soit relégué ; le grand gagnant serait évidemment Waasland-Beveren, quasi-condamné en l'état. Le grand perdant ? Certainement un Cercle de Bruges qui a tout donné, s'est sauvé avec héroïsme sur le terrain ... et aurait, au final, fait tout ça à peu près pour "rien". 

Qui dit pas de phase finale dit également pas de PO2 : difficile d'y déterminer les gagnants et les perdants. Malines, Anderlecht et/ou Genk (selon qui atteint le top 6), certainement, auraient aimé pouvoir sauver leur saison par la porte de derrière ... mais n'étaient peut-être pas enthousiastes à l'idée de PO2 peu excitants. Les clubs du ventre mou, eux, se réjouiront d'une fin de saison anticipée, personne n'ayant vraiment envie de jouer les Playoffs 2. Reste le cas des clubs de D1B, qui perdent une recette significative et l'opportunité d'affronter des clubs de l'élite ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos