L'ancien président de la FIFA accuse Nicolas Sarkozy dans l'affaire de la Coupe du Monde au Qatar
Redaction
| 0 réaction

Sepp Blatter accuse Nicolas Sarkozy dans l'affaire de la Coupe du Monde au Qatar

L'ancien président de la FIFA accuse Nicolas Sarkozy dans l'affaire de la Coupe du Monde au Qatar
Photo: © Photonews

Interrogé par l'Agence France Presse, Sepp Blatter a affirmé que l'attribution de la Coupe du Monde 2022 au Qatar était liée à l'intervention politique de l'ancien président français, Nicolas Sarkozy.

Accusé d'avoir reçu des pots de vin pour l'attribution des Coupes du Monde de football de 2018 et 2022, respectivement à la Russie et au Qatar, l'ancien président de la FIFA, aujourd'hui suspendu , a nié les faits. Pour rappel, alors que la Coupe du Monde 2022 devait initialement se dérouler aux Etats-Unis, celle-ci a finalement été attribuée au Qatar. Une changement de décision qui serait intervenu car certains dirigeants de la FIFA auraient reçu des pots-de-vin pour changer leurs votes.

Néanmoins, selon Sepp Blatter, "il y a eu une intervention politique pour attribuer le Mondial-2022 au Qatar, c'est tout". Pour autant, l'homme de 84 ans a reconnu qu'il y avait eu auparavant "un gentleman's agreement au sein du Comité exécutif de la Fifa : le Mondial-2018 à la Russie et le Mondial-2022 aux Etats-Unis".

En effet, dans des propos accordés à l'Agence France Presse, ce dernier a raconté sa version des faits. Ainsi, d'après lui, "si cet accord pour le Mondial-2022 aux Etats-Unis a échoué, c'est à cause de l'interférence gouvernementale de Nicolas Sarkozy, alors président de la République française, lors d'un déjeuner avec Michel Platini, membre à l'époque du Comité exécutif de la Fifa."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos