Les transferts de la saison en Pro League : les tops et flops du Club de Bruges

Redaction
| 0 réaction
Les transferts de la saison en Pro League : les tops et flops du Club de Bruges

Le championnat est définitivement arrêté, on jette un nouveau coup d'oeil dans le rétro, avec les transferts qui ont marqué la saison belge. En première position, place au champion de Belgique, le Club de Bruges.

Le Club de Bruges vient d'être sacré champion de Belgique pour la seizième fois de son histoire. Avec quinze points d'avance sur La Gantoise, le Club a mérité amplement son titre selon les différents observateurs. 

TOP

Le Club de Bruges s'est montré dépensier l'été dernier avec pas moins de 30 millions d'euros dépensés en transferts entrants. Le plus réussi est sans doute celui de Simon Mignolet. Jamais auparavant un club belge n'avait payé un gardien de but aussi cher (7 millions d'euros), mais le "retour sur investissement" était au rendez-vous. Le Club a enfin trouvé son portier. Mignolet a apporté son experience, son calme, son charisme, ses arrêts et ses relances. Le Diable Rouge a permis à ses nouvelles couleurs de rejoindre les poules de la Ligue des champions en signant de bonnes prestations en barrages contre le Dynamo Kiev et LASK. De plus, ce n'est pas pour rien que le Club de Bruges possède la meilleure défense de JPL.

Outre Mignolet, il y a un autre Simon qui a fait son trou en Venise du Nord. Simon Deli s'est vite imposé au sein de la défense brugeoise. L'international ivoirien a mis tout le monde d'accord et fait d'ailleurs partie des meilleurs défenseurs centraux du championnat. Ce roc défensif âgé de 27 ans possède une bonne relance, est rapide et domine dans les airs. Il a même marqué trois buts cette saison. Deli a repidement fait oublier Stefano Denswil parti à Bologne l'été dernier.

Après le départ de Nakamba vers Aston Villa, le Club avait besoin d'un véritable milieu défensif. Eder Balanta est alors arrivé en prêt avec option d'achat en provenance de Bâle. Le Colombien a apporté son impact physique et sa grinta. Une véritable sentinelle sur laquelle on peut compter quand on part à la guerre.

Parmi les autres transferts plus ou moins réussis, on peut citer les noms de Kossounou, Ricca, Sobol et Tau.

FLOP

Le Club de Bruges a dépensé sans compter, soit plus de 17 millions d'euros cet été et cet hiver, pour trouver son attaquant de pointe. Au vu des sommes déboursées, on en attendait plus de David Okereke (8 millions d'euros), Mbaye Diagne (prêt payant de 3 millions d'euros) et Michael Krmencik (6,5 millions d'euros).

Okereke a réalisé des débuts fracassants avant de subir une perte de confiance. L'international nigérian aura néanmoins planté neuf buts en championnat. Il devra confirmer la saison prochaine et aura eu le temps de s'acclimater pour le faire.

Krmencik est arrivé cet hiver pour dépanner le Club en attaque. Panique ou pas, les Blauw en Zwart n'ont pas lésiné pour enrôler un nouveau buteur qui devait résoudre les problèmes de finition. Le Tchèque n'aura joué finalement que six rencontres dont deux en tant que titulaire en plus de n'avoir pas trouvé le chemin des filets. Un goût de trop peu au vu des 6,5 millions d'euros injectés pour sa venue en janvier.

Mbaye Diagne peut sans doute être considéré comme le plus gros flop. Anderlecht doit probablement être ravi que le Club lui ait grillé la politesse à la dernière minute en enrôlant le meilleur artificier de Süper Lig de la saison dernière. Déjà peu utilisé par Clement, le Sénégalais s'est ensuite mis les supporters et les joueurs du Club à dos après son penalty raté au PSG. Malgré ses quatre buts, il ne laissera pas souvenirs impérissables aux fans brugeois, sauf son prêt payant de...trois millions d'euros.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos