Philippe Montanier avant le match contre Zulte Waregem : "Ouvrir la marque n'est pas suffisant"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti depuis SL16 Football Campus
| 0 réaction

Philippe Montanier, le coach du Standard attend de son équipe qu'elle tue plus rapidement une rencontre

Philippe Montanier avant le match contre Zulte Waregem : "Ouvrir la marque n'est pas suffisant"
Photo: © photonews

Après sa victoire hier soir au troisième tour préliminaire de l'Europa League contre Vojvodina (2-1), le Standard de Liège va affronter Zulte Waregem ce dimanche à Sclessin lors de la septième journée de Jupiler Pro League.

Les Rouches ont dû batailler 120 minutes pour venir à bout des Serbes de Vojvodina jeudi soir. "Le groupe était fatigué ce matin à l'entraînement mais le meilleur remède, c'est la victoire. Ils étaient de bonne humeur et nous avons effectué une bonne séance. Cette qualification et cette troisième victoire consécutive font du bien", explique Philippe Montanier en conférence de presse.

Le matricule 16 enchaîne les matchs à domicile, cinq d'affilée. "C'est une bonne chose car les déplacements fatiguent beaucoup. Imaginez si nous avions dû aller en Serbie. Nous serions rentrés à 3h du matin. Jouer à la maison veut dire que l'on rentre plus vite chez soi. Le lendemain matin, nous sommes dans les meilleures conditions pour la récupération et les soins. Un avantage de recevoir et d'avoir ces rencontres rapprochées à domicile", explique le technicien français avant d'évoquer le prochain adversaire. 

Zulte Waregem vient de subir deux défaites de suite dont un 0-6 contre le Club de Bruges le week-end dernier. "Ils vont réagir donc il faut rester prudent. C'est une équipe qui possède des qualités, et une bête blessée est toujours plus compliquée à maîtriser donc je suis prudent", a-t-il ajouté avant de poursuivre en expliquant ce qu'il attendait de ses troupes. "Ouvrir la marque permet de se mettre sur de bons rails mais ce n'est pas suffisant. Nous avons les occasions mais nous ne parvenons pas à nous mettre à l'abri. Il faut parvenir à tuer les matchs. Il manque parfois cette concentration, cette justesse technique et cette volonté d'en finir. Nous l'avions fait au Beerschot, mais nous devons encore progresser dans ce domaine", souligne le coach des Rouches. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos