Beaucoup de déception, mais aussi de la fierté dans les propos de Karim Belhocine

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Beaucoup de déception, mais aussi de la fierté dans les propos de Karim Belhocine
Photo: © photonews

Charleroi a connu un premier coup d'arrêt au cours d'un début de saison particulièrement convaincant, ce jeudi. Une défaite qui coûte cher puisqu'elle pousse les Zèbres en dehors de la scène européenne.

Et c’est en première période que Charleroi a laissé filer ce barrage d’Europa League. "Le Lech Poznan est mieux rentré que nous dans le match et ils ont mis deux buts. Ils ont mis beaucoup d’engagement et d’envie et on a eu besoin de temps pour faire la même chose", estime le coach des Zèbres.

Dos au mur, Charleroi a retrouvé un esprit beaucoup plus conquérant après la pause. "A la mi-temps, on s’est dit qu’il fallait pousser et tout donner et c’est ce que les joueurs ont fait. Ils ont eu la réaction qu’il fallait avoir et ça aurait pu payer", insiste-t-il.

"On aurait mérité de revenir" 

Le Sporting a d’ailleurs, malgré un penalty manqué, rapidement réduit le score. Avant de voir toutes ces tentatives avortées, soit par le poteau, soit par le très bon gardien adverse. "Je pense qu’on sera tous d’accord pour dire qu’on aurait mérité de revenir au score et peut-être même plus", analyse le coach carolo. 

Et c’est ce que retiendra Karim Belhocine, malgré l'énorme déception qui les envahit, lui et son groupe, ce jeudi soir. "Dans ce genre de situations, on peut être balancé entre les regrets, parce qu'on a eu les opportunités, et l'espoir. Moi je préfère l’espoir. On aurait pu se qualifier. Ça prouve que cette équipe, même quand elle est menée 0-2, est capable de réagir avec beaucoup d’envie et de caractère et contre n'importe quel adversaire." 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos